Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

02 juillet 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Sainte-Anne-des-Monts soutient le Canadien de Montréal avec son chandail surdimensionné

SÉRIES DE LA COUPE STANLEY

CH

©Photo Gracieuseté

Un cliché de 1986 lorsque le Canadien avait remporté la Coupe Stanley contre les Flames de Calgary.

Le chandail géant du Canadien de Montréal imaginé en 1986 par Jean-Yves "Sam" Marin et René-Jean Dugas sera à nouveau exposé au Parc Multisports en vue du troisième match de la finale de la Coupe Stanley contre le Lightning de Tampa Bay.

Le chandail de 9 mètres par 6,8 mètres pesant près de 75 livres a été confectionné par Mme Ross et un groupe de couturières en 1986 dans le gymnase de l'école. Après avoir fait le livre des records Guinness en 1987, Il sera à nouveau visible par tous en vue d'un match que « le CH doit gagner ». Il s'agira du troisième affrontement de la série entre les deux équipes et le premier disputé au Centre Belle à Montréal. Si les deux premières rencontres ont été remportées par les champions défendants de la Coupe Stanley, le Canadien pourrait profiter de ce retour au bercail pour renverser la vapeur.

La Ville espère que les vents seront calmes afin que le chandail puisse être monté, sinon il sera quand même exposé par terre, sur le plancher de danse du Parc Multisports. Pour le maire de Sainte-Anne-des-Monts, le début de la saison touristique et le CH en séries en même temps est une occasion à ne pas rater. « On invite les gens à venir voir le chandail et se faire photographier avec à partir de 16 h 30. On va également envoyer une photo prise par drone à TVA Sports pour lui donner un peu de visibilité pendant le match. »

Ce n'est pas la première fois que le chandail sort de la maison de son propriétaire. Il l'avait été lors de la conquête de la Coupe Stanley en 1986 puis en 1993 lors de la Coupe subséquente. « Le chandail était aussi sorti pendant l'Omnium de golf Gilles Marmen. Il y avait un joueur de hockey invité et on lui proposait de se faire prendre en photo avec le chandail. J'ai d'ailleurs moi-même une photo en compagnie d'Henri Richard lors de l'un de ces tournois de golf », raconte Simon Deschênes. Plus récemment, le chandail surdimensionné a été prêté pendant six mois au Musée de la Gaspésie.

Étant lui-même un amateur du Canadien, le maire annemontois avoue qu'il ne croyait pas trop aux chances de son équipe de se rendre loin en séries, mais comme plusieurs fans de hockey, leurs prédictions ont été déjouées. « Nous n'avons pas la plus forte équipe sur papier, mais nous avons réussi à nous faufiler grâce à plusieurs bons éléments et de la rapidité. J'aime particulièrement Nick Suzuki et Phillip Danault, un joueur dans l'ombre, qui fait que le Canadien est encore dans la course aujourd'hui. »

Quant à savoir si le Canadien peut encore aspirer aux grands honneurs, Simon Deschênes ne perd pas espoir. « Lors du dernier match, le CH a dominé mais ils ont fait face à un gardien qui fait office de mur. Toutefois, s'ils jouent avec autant d'intensité qu'au dernier match, tout est possible. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média