Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

21 juin 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Le camp de jour de La Croisée pourrait être annulé cet été faute de main-d'œuvre

ORGANISME COMMUNAUTAIRE

La Croisée

©Photo Gracieuseté

La Croisée offre chaque année un camp de jour aux adolescents vivant avec un handicap intellecturel ou physique.

Incapable de dénicher quatre employés pour occuper quatre postes au sein de l'organisme, La Croisée pourrait être obligée d'annuler son camp de jour pour adolescents pour une deuxième année consécutive.

L'an dernier, le camp de jour avait été mis de côté en raison de la pandémie de Covid-19. Cette année, c'est la pénurie de main-d'œuvre qui risque d'avoir raison du camp de jour de La Croisée.  « Nous avons affiché l'offre d'emploi partout, partagé sur les réseaux sociaux, fait du placement publicitaire mais sans succès jusqu'à maintenant. Nous avons reçu trois CV dont une dame qui habite en France et deux autres qui ont finalement accepté un autre emploi », déplore le directeur de l'organisme, Steve Ouimet.

Même si les partages à coup de centaines ont été viraux sur les réseaux sociaux, il a été impossible de dénicher les employés recherchés pour la saison estivale. « Avec l'offre d'emploi actuelle, les employés ont l'embarras du choix. De plus, nous ne sommes pas en mesure de compétitionner avec les autres entreprises. Nous avons des budgets limités et je n'ai pas la marge de manœuvre pour augmenter les salaires. »

Comble de l'ironie, La Croisée se retrouve en compétition avec le réseau local de la santé de la Haute-Gaspésie qui est en mesure d'offrir des emplois mieux rémunérés aux étudiants en saison estivale. « Les besoins ont tellement augmenté et ils ont besoin de ces embauches, mais ça nous enlève un important bassin de candidats. Il ne faut pas oublier non plus le programme fédéral temporaire qui fait qu'on a besoin que de 120 heures pour se qualifier à l'assurance-emploi », ajoute Steve Ouimet.

Publicité

Défiler pour continuer

Le directeur de La Croisée se désole de la possible suspension du camp de jour pour les adolescents qui vivent avec un handicap. « En 2014, la psychiatre Viviane Lew nous avait souligné que les activités du camp de jour aidaient les jeunes à maintenir les acquis obtenus pendant l'année scolaire et de poursuivre sur cette lancée l'année suivante. Il n'y avait donc pas d'interruption dans leur cheminement grâce à notre camp de jour. »

Steve Ouimet se laisse donc une dernière semaine pour trouver des candidats avant de devoir prendre des décisions difficiles. Les emplois disponibles sont d'une durée de 8 à 11 semaines, de 16 $/heure à 19,59 $/heure afin de combler trois postes au camp de jour et un autre pour les activités régulières de La Croisée.

Pour soumettre sa candidature, on peut envoyer son CV à direction@associationlacroisee.org ou appeler au 418 764-1691.

 

Quel a été votre degré d'intérêt pour la campagne électorale fédérale?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média