Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 juin 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Les résidents de Cap-Seize dénoncent la hausse de taxes de 25 %

BUDGET TNO

Cap-Seize

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Les résidents de Cap-Seize souhaitent que leur compte de taxes soit revu à la baisse.

Les résidents de Cap-Seize étaient nombreux à trouver le goût de leur café particulièrement amer lorsqu'ils ont reçu leur compte de taxes qui est frappé d'une augmentation de 25,97 %.

Concrètement, il s'agit d'une hausse de 0,20 ¢, soit de 0,77 à 0,97 ¢ par chaque tranche de 100 $ d . Les résidents de Cap-Seize estiment que cette hausse est non seulement abusive mais injustifiée considérant qu'il n'obtiennent pas plus de services malgré cette augmentation.

Les citoyens du TNO mentionnent aussi qu'ils doivent parcourir 30 km pour bénéficier des services de la MRC et qu'ils paient leurs primes d'assurances plus cher en raison de l'éloignement du service incendie. Par ailleurs, ils mentionnent qu'une seule route de moins d'un kilomètre doit être entretenue et déneigée chaque année, ce qui représente, à leurs yeux, un coût minime comparativement à la hausse de taxes proposée.

Les gens de Cap-Seize rappellent également que la majorité des MRC ont gelé les taxes pendant la pandémie afin de donner un peu de souffle à leurs citoyens. « Il ne faut pas oublier que nous sommes pratiquement tous des retraités et que nous vivons déjà la MRC la plus dévitalisée du Québec. »

Pour ces raisons, les Cap-Seiziens demandent à la MRC de la Haute-Gaspésie de refaire ses calculs et de proposer une hausse de taxes acceptable. « Nous sommes des gens raisonnables et nous accepterons une hausse de taxes raisonnable. »

Pourquoi une telle hausse?

On a posé la question à la MRC de la Haute-Gaspésie afin de savoir comment on justifiait une telle hausse. La directrice générale de la MRC, Maryse Létourneau rappelle que les taxes n'avaient pas été augmentées depuis maintenant dix ans. De plus, lors de deux derniers exercices comptables, les surplus accumulés dans le budget TNO avaient été affectés au compte de taxes pour maintenir le gel. « À un moment donné, il n'y en a plus de surplus, souligne le préfet Allen Cormier. À partir du moment où les surplus étaient écoulés, on a dû moduler les taxes en fonction du coût réel des opérations. On ne fait d'argent avec ça, on ne fait qu'absorber les coûts reliés aux services. »

À titre comparatif, des résidences similaires avec des services similaires à celles de Cap-Seize situées dans la route des Érables à Cap-Chat ont des comptes de taxes qui sont pratiquement le double de ceux des citoyens du TNO, illustre Maryse Létourneau. « Personne n'aime payer des taxes et de notre côté, on ne prend pas plaisir à les augmenter. J'en conviens que c'est désagréable d'avoir dû les monter d'un seul coup mais on n'avait pas le choix pour assainir les finances du TNO. D'ailleurs, je suis remontée plusieurs années en arrière pour constater que les taxes étaient à 0,86 ¢ avant d'être baissées à 0,77 ¢. C'est toujours un risque de baisser les taxes trop rapidement. Si on avait simplement suivi l'indice des prix à la consommation dans le passé, on n'en serait pas là aujourd'hui. »

Maryse Létourneau et Allen Cormier confirment avoir contacté les citoyens de Cap-Seize qui ont fait la demande pour un révision du compte de taxes pour leur expliquer la situation et ont bon espoir que leurs explications sauront les satisfaire.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média