Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 juin 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

La rampe du traversier de Matane arrive au deuxième rang des pires routes du Québec

PALMARÈS DES PIRES ROUTES

Traverse Matane-Godbout

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

La rampe du traversier de Matane a été votée comme étant la 2e pire route au Québec.

Au terme de la campagne des pires routes de la province de CAA-Québec, la rampe du traversier de Matane termine la course au deuxième rang, tout juste derrière le chemin de la Grande-Ligne à Carignan.

Cette nouvelle tombe ce samedi 5 juin alors que la Société des Traversiers annonce que la traversée de 11 h est repoussée à 19 h en raisons de conditions de navigation défavorables. C'est d'ailleurs l'incertitude du service, les annulations fréquentes, le fiasco autour du F.-A.-Gauthier et de l'Apollo ainsi que l'ensemble de l'œuvre de la traverser Matane-Baie-Comeau-Godbout qui a poussé les internautes à voter pour la « Ferry ramp » de Matane au palmarès des pires routes de CAA-Québec.

Pour le directeur des Affaires publiques chez CAA-Québec, Nicolas Ryan, cette nomination de la rampe du traversier de Matane traduit un réel problème de mobilité pour les Matanais et les Nord-Côtiers. « On s'entend que ce n'est pas un problème de route en tant que tel. Les citoyens voulaient souligner le trop-plein de frustration par rapport à la traverse. C'est un enjeu quand on considère que ça prend 5 heures et demie pour faire le tour par Québec lorsque le traversier ne fonctionne pas. Nous l'avons incluse dans le palmarès quand même puisque c'est la voix de la population. »

D'ailleurs, il s'agit d'une première pour le palmarès des pires routes de retrouver une route qui n'en est pas une et qui n'est pas là pour des raisons d'asphaltage ou de nids de poule. « Il y a quand même un intérêt de parler de la traverse en y mettant le poids de CAA-Québec. Maintenant, c'est certain que notre champ d'action est limité dans ce cas-ci mais si ça peut aider à faire avancer des choses, ce sera positif pour la population », poursuit Nicolas Ryan.

Ce dernier conclut sur une pensée philosophique. « Si cette route disparait du palmarès dans les prochaines années, ce que nous souhaitons, c'est parce que la situation aura été réglée. »

Au Bas-Saint-Laurent, trois routes étaient inscrites par les citoyens comme étant problématique, soit la « Ferry Ramp » de Matane, le chemin du 3e-Rang-du-Bic et le chemin Duchénier à Saint-Narcisse-de-Rimouski.

En Gaspésie, la route 132 dans le coin de Gaspé a été identifiée comme étant problématique tout comme l'Avenue Terry-Fox à New-Richmond.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média