Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

26 mai 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

AEM Canada licencie la moitié de ses employés

ÉCONOMIE LOCALE

Orbite

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

L'usine de Cap-Chat produit de l'alumine de haute pureté.

AEM Canada, l'entreprise qui a racheté l'usine Orbite de Cap-Chat, a procédé au licenciement temporaire de la moitié de ses employés.

Selon nos informations AEM aurait effectué ces coupures en raison de manque de liquidités. Toutefois, l'avenir de l'entreprise ne serait pas menacé à long terme. Il ne serait pas question non plus de fermer l'usine de Cap-Chat. Le licenciement toucherait une vingtaine d'employés.

 La restructuration de l'organisation de travail aurait donc été prise en attendant une stabilisation de la situation financière. AEM souhaite d'ailleurs rappeler ses employés au travail dès que possible. « C'est une situation temporaire, explique le président d'AEM Canada, Charles Taschereau. Nous avons racheté Orbite depuis environ un an. L'usine est repartie et nous avons produit de l'alumine de haute qualité. Nous avons ensuite envoyé nos échantillons à des clients potentiels, mais nous n'avons pas encore réussi à mettre des contrats en place. Nous sommes encore en négociation. »

Selon Charles Taschereau, la qualité de produit n'est nullement remise en question. Il s'agirait plutôt du contexte actuel avec la pandémie qui n'incite pas les partenaires potentiels à se lancer dans des ententes à long terme pour le moment. « Ainsi, avec les coûts associés à nos opérations et le peu de revenus que nous avions, nous n'avons eu d'autre choix que de couper dans les dépenses. »

Du côté de la Ville de Cap-Chat, la mairesse Marie Gratton confirme suivre le dossier de près. « Ce que nous savons, c'est que les opérations se poursuivent mais au ralenti. Il y a encore des ingénieurs et des opérateurs spécialisés qui sont toujours en poste. Nous souhaitons que la situation se rétablisse le plus rapidement possible. »

Quant au préfet de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier, il se dit déçu d'avoir appris ce licenciement. « Selon moi, l'usine pourrait être à la recherche de partenaires pour augmenter sa production. J'espère que l'intention est de reculer pour mieux avancer par la suite et que les licenciements seront temporaires et non permanents. »

Rappelons qu'AEM Canada est la nouvelle entité qui a racheté les installations et les brevets d'Orbite en 2020. Il s'agit d'une filiale de Gulf Minerals qui possède son siège social en Australie avec des branches en Chine, au Royaume-Uni et en Malaisie. L'Entreprise australienne travaillait déjà sur différents projets similaires à Orbite depuis quelques années, possédant notamment des carrières d'argile blanche pouvant servir à la production d'alumine de haute pureté qui sert notamment à fabriquer des produits LED et des batteries au lithium.

L'entreprise avait nommé Charles Taschereau, un ancien cadre d'Orbite, à titre de président et chef de l'exploitation. Lors d'une entrevue réalisée en octobre 2020, le principal intéressé avait confirmé que l'usine avait réglé les problèmes techniques vécus par Orbite et que cette fois-ci était réellement la bonne. L'étape suivante était de consolider le carnet de commandes et de tisser de nouveaux liens d'affaires avec des clients potentiels, ce qui a été difficile dans le contexte de la pandémie.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média