Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

15 mai 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Traversées sporadiques du F.-A.-Gauthier en relève au Saaremaa

TRAVERSE MATANE-CÔTE-NORD

Le traversier NM F.-A.-Gauthier

©Photo : archive L'Avantage

Le F.-A.-Gauthier est actuellement en période d'essai et sa date de remise en service n'est toujours pas connue.

Des ennuis de nature électroniques ont forcé le petit traversier scandinave Saaremaa à rester à quai provoquant ainsi une sortie surprise en mer du F.-A.-Gauthier pour quelques traversées.

Au grand étonnement de plusieurs passagers, c'est le F.-A.-Gauthier qui a pris la mer jeudi et vendredi pendant que la Société des Traversiers s'affairait à régler le problème électronique du Saaremaa. « Nous avons constaté le pépin pendant une opération de maintenance planifiée. Nous sommes en contact avec manufacturier pour le régler rapidement », confirme le porte-parole de la STQ, Alexandre Lavoie.

Ce dernier souligne à grands traits que les sorties imprévues du F.-A.-Gauthier étaient entièrement sécuritaires. « Nous nous sommes assurés d’avoir toutes les autorisations de Transports Canada pour naviguer. On n’utiliserait jamais un navire en service si nous n’étions pas certains qu’il est sécuritaire de le faire. En fait, on ne ferait pas non plus d’essais en mer. On ne mettrait pas à risque la sécurité de nos membres d’équipage, qu’il y ait des clients à bord ou non. »

Le porte-parole ajoute que cette sortie en service du gros F.-A.-Gauthier a permis de récolter des données supplémentaires sans avoir à mobiliser d'autres membres d'équipage. « Il faut toutefois être très clair que le F.-A.-Gauthier n'est pas officiellement de retour. Nous procédons encore à la cueillette de données et à l'analyse pour un éventuel retour en service à temps plein. D'ici là, il est possible de vois les deux navires en alternance assurer la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout. »

Des passagers qui ont fait la traverse étaient ravis d'une part d'avoir accès au F.-A.-Gauthier en raison de sa capacité. « Il n'est pas possible d'avoir de grands convois sur le Saaremaa. Lorsque j'ai constaté que le F.-A.-Gauthier ferait la traversée, j'était emballé de ne pas avoir à faire le détour par Québec avec mon chargement », raconte un camionneur.

Un autre passager a plutôt remarqué qu'il y avait des vibrations à bord, ce qui a rendu, selon lui, la traversée du F.-A.-Gauthier moins agréable. À cet effet, Alexandre Lavoie réitère que les problèmes sont bel et bien au niveau des joints d'étanchéité et que les vibrations ressenties par les passagers ne seraient pas liées aux propulseurs.

Des essais en mer se poursuivront donc pendant encore quelques semaines jusqu'à ce que suffisamment de données soient recueillies pour statuer sur la date officielle du retour en service du navire italien qui a déjà coûté des centaines de millions aux contribuables québécois.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média