Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

10 mai 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Les Matanais Claudie Noël et Nolan Murray au rendez-vous panquébécois de Secondaire en spectacle

GAGNANTS DE LA FINALE RÉGIONALE

Nolan Murray et Claudie Noël

©Photo Gracieuseté

Nolan Murray et Claudie Noël à une époque où il était permis d'avoir des contacts sociaux.

Le duo de danseurs matanais composé de Claudie Noël et Nolan Murray ont remporté les finales locale et régionale, leur permettant ainsi d'accéder au rendez-vous panquébécois de Secondaire en spectacle.

Amis depuis toujours et dansant en duo depuis quatre ans, Claudie et Nolan ont repris là où ils avaient laissé l'an dernier lorsque la pandémie avait forcé l'annulation de l'édition 2020. Gonflés à bloc, les deux danseurs contemporains avaient le double défi de réaliser un numéro qui éblouirait le jury tout en respectant les règles sanitaires comme la distanciation sociale et le port du masque.

Le duo matanais, qui s'entraîne également à l'école de Ballet-Jazz de Matane, a donc créé une chorégraphie de toutes pièces sur la musique « Ashes of memories » de Giovanni Puocci. « En danse, on a l'habitude de s'exprimer beaucoup avec notre visage ce qui était impossible avec le masque. On ne pouvait pas non plus se toucher. Nous avons donc joué avec cette restriction en mettant en scène une chorégraphie où l'on tente de se rapprocher sans succès. On a aussi voulu faire ressentir la frustration de cette distance dans nos gestes. Par ailleurs, nous avons aussi réalisé des effets qui donnent l'impression que nous sommes en contact même si nous étions à deux mètres », explique la jeune danseuse, également enseignante à l'école de Ballet-Jazz de Matane.

Le numéro a d'ailleurs été baptisé « Ce mur qui nous séparé » et a séduit le jury qui a envoyé directement les deux Matanais au rendez-vous panquébécois de Secondaire en spectacle qui se tient cette année à Amqui. La directrice de l'école de ballet jazze, Marie-Philippe Fortin était très fière de cet honneur remis à deux de ses élèves. « Ils sont motivés et tout le crédit leur revient. Claudie est avec nous depuis qu'elle a trois ans. Elle nous a même fait faire une exception pour qu'on l'admette à notre école avant l'âge minimum de quatre ans tellement elle était déterminée à vouloir danser. Ils méritent pleinement cet honneur. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média