Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

26 avril 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

La Caisse Desjardins de la Haute-Gaspésie remet 477 759 $ en ristournes

caisse desjardins

©Photo Gracieuseté - Caisse Desjardins Vallée de la Matapédia

La Caisse Desjardins de la Haute-Gaspésie a annoncé que la somme de 477 759 $ avait été remise sous forme de ristournes aux membres et à la collectivité.

Concrètement, 403 379 $ ont été versés directement aux membres sous forme de ristournes alors que 74 380 $ a plutôt été remis à des organismes locaux via le Fonds d'aide au développement du milieu. Il s'agit d'une initiative annuelle par laquelle la Caisse soutient financièrement des organismes tels des clubs sportifs, culturels ou autres.

Avec une année hors du commun, la Caisse Desjardins a tout de même réussi à dégager des revenus d'exploitation de 1,58 M$. « Le volume d'affaires a augmenté de 10,5 % mais les taux d'intérêts ont diminué, c'est ce qui explique les résultats de la dernière année. Malgré tout, nous sommes agréablement surpris de la performance de la Caisse dans le contexte actuel. Nous avons même ristourné plus que l'an dernier », illustre le directeur général de la Caisse de la Haute-Gaspésie, Denis Therrien.

D'ailleurs, l'augmentation du volume d'affaires se traduit par une croissance de l'épargne chez les gens. « Étant confinés chez eux, les membres ont davantage épargné. Les gens ont moins dépensé, donc moins de recours au crédit. On peut dire que c'était le gros morceau de nos revenus. Toutefois, cette année, ce qu'on remarque, c'est une très forte hausse des hypothèques. »

Avec ce nouveau phénomène de migration vers les régions, on ressent aussi une nouvelle compétition entre les institutions financières en ce qui a trait au crédit. Cette situation est signe d'un marché qui reprend de la vigueur. D'ailleurs, au cours de l'année 2020, c'est environ 7 millions de dollars en transactions immobilières qui ont été enregistrées localement. Toutefois, comme plusieurs acheteurs n'ont pas eu recours au crédit, la Caisse n'a pas nécessairement bénéficié de toute cette manne financière.

Pour ce qui est de l'année qui vient, Denis Therrien demeure prudent dans ses attentes. « Les trois premiers mois sont prometteurs mais il y a beaucoup de facteurs à prendre en considération comme les investissements dans la sécurité et le numérique ainsi que les taux d'intérêts qui demeurent sensiblement peu élevés. Malgré tout, on espère avoir une bonne année », conclut-il.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média