Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

21 avril 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Une Matanaise, gardienne de la mémoire de la musique franco des années 80-90

MUSIQUE FRANCOPHONE

Geneviève Thibeault

©Photo Gracieuseté

L'esneignante Geneviève Thibeault utilise beaucoup sa passion pour la musique afin de transmettre des apprentissages à ses élèves.

La Matanaise d'origine, Geneviève Thibeault, a une passion peu commune, soit celle de répertorier et rendre accessible toutes les chansons francophones qui ont fait un incursion dans les palmarès pendant les années 80-90. Cette passion s'est traduite par la naissance de Radio Cassette, une banque inépuisable de trésors oubliés.

On se souvient tous de Jean Leloup, Vilain Pingouin, Daniel Bélanger et Marie Carmen, mais combien de gens ont souvenir de Frankline et les Fleurs sauvages, Tess, Mario Chenart ou Marc Javelin? Geneviève Thibeault est l'une de ces personnes à avoir grandi avec l'univers, parfois mal aimé, des chansons francophones des années 80-90.

À une époque où tous les adolescents avaient des jeans troués et écoutaient Pantera, Nirvana et Pearl Jam dans leur walkman Sony jaune, Geneviève écoutait plutôt « L'essentiel » de Ginette Reno. « J'écoutais Musique Plus à longueur de journée et les deux radios de l'époque, autant CHRM que CHOE offraient deux styles complètement différents. D'un côté, on faisait tourner davantage de vieilles chansons tandis que de l'autre côté, c'était beaucoup plus actuel. On entendait donc toute cette musique francophone pendant le jour. Denis Lévesque en était le responsable. Il avait une telle connaissance musicale et une façon incroyable de faire jouer les chansons. Quand Matane avait le contrôle de ses deux radios, c'était vraiment intéressant comme offre musicale. »

En vieillissant, Geneviève Thibeault s'est aperçue qu'il était fort difficile de retrouver les chansons francophones qui avaient bercé son adolescence alors que plusieurs artistes et succès de l'époque ont littéralement disparu de la scène musicale, mais aussi de la mémoire collective des Québécois. « On a la fâcheuse tendance à oublier ce qu'on a alors que notre répertoire musical est fort intéressant. On l'a balayé sous les couvertures et on ne l'entend plus. Quand j'ai lancé le projet Radio Cassette, j'ai reçu plusieurs messages de gens qui cherchaient également certaines chansons oubliées. Je me suis alors dit que je n'étais pas la seule sur la Terre à m'ennuyer de cette musique-là. »

C'est pour cette raison que Radio Cassette a été créé. L'idée est fort simple; soit de rendre à nouveau accessible tout le répertoire franco des années 80-90 sur des plateformes comme YouTube ou Spotify. « J'ai baigné dans la musique à cette époque. Je voulais d'ailleurs être animatrice de radio. Puis quand je suis replongé dans cet univers, j'avais acheté un livre qui répertoriait toutes les chansons qui avaient fait les palmarès. J'ai commencé avec ça, mais il manquait les chansons plus obscures. C'est là que j'ai découvert le travail de Michel Gignac qui avait été beaucoup plus loin en compilant les palmarès de partout au Québec, de Montréal à Chibougamau. Après avoir combiné ma liste avec la sienne, je me retrouvais avec environ 4 000 chansons. »

Pendant quelques années, le projet a été mis sur pause en raison du dilemme moral entourant les droits d'auteurs. Si Geneviève Thibeault ne fait pas un sou avec Radio Cassette, les artistes ne recevaient rien non plus avec la chaîne YouTube. Toutefois, avec l'arrivée de Spotify, beaucoup de chansons s'y retrouvent. « Je joue donc avec les deux plateformes et je vais privilégier celle où les artistes reçoivent des droits d'auteurs puisque mon but est vraiment de faire revivre ces chansons et non pas de faire de l'argent. »

Travail collaboratif

Au départ, Radio Cassette devait être une radio internet, mais le concept a rapidement évolué vers une chaîne YouTube. Ceci dit, il n'est pas impossible que l'idée première de Geneviève Thibeault se réalise un jour. Quoi qu'il en soit, il a fallu des centaines d'heures de compilation de recherches et beaucoup d'argent pour en arriver au résultat d'aujourd'hui. « Plusieurs chansons sont introuvables alors parfois, la seule option était de parcourir les marchés aux puces ou même de contacter les artistes directement. Il est même parfois arrivé que ce soit moi qui redonne les chansons aux artistes parce qu'ils n'avaient plus les pistes originales », raconte Geneviève Thibeault.

La passionnée a aussi pu compter sur l'appui des internautes qui ont aussi dépoussiéré certains disques de leur collection personnelle pour alimenter la banque de Geneviève. Aujourd'hui, sur les 4 000 chansons qui forment la liste de Radio Cassette, il en manque environ 250 qui sont à ce jour introuvables. « Je me tourne vers des sites comme Discogs pour compléter ma collection. Je devrais avoir pas loin de 97 % des titres recherchés à la fin de l'opération. »

Des trésors oubliés et des découvertes

Au fil de ses recherches, Geneviève Thibeault a redécouvert de nombreuses chansons qui ont marqué les deux décennies, mais elle a également fait d'intéressantes découvertes. « Alex Sohier est l'une de ces découvertes. L'album est bon d'un bout à l'autre. Il jouait beaucoup à Musique Plus. Il y a aussi Maude dont j'avais retrouvé le CD au marché aux puces à Matane. Plus récemment, j'ai découvert Volt, le premier groupe de Laurence Jalbert qui faisait dans le rock à l'époque. Il y aussi l'album "De l'autre côté du miroir" de Tess qui est excellent. »

Cette passion, Geneviève essaye aussi de la transmettre à sa fille qui, à son tour, « traumatise » ses amies avec des chansons obscures qui se retrouvent maintenant sur son lecteur mp3. « On ne se cache pas qu'on a fait des chansons dans ces années-là qui ont très mal vieilli au Québec. Je pense à une toune qui s'appelle "Ma femme m'a laissée" de Rich O'Neil où le chanteur dit "Ma femme m'a laissée" et rit ensuite pendant 2m30. Mais, ç'a fait les palmarès alors je ne juge pas », explique celle qui assume pleinement son petit côté kitsch en matière de musique.  

Si Geneviève Thibeault n'est pas devenue animatrice de radio comme elle en rêvait à l'adolescence, elle a du moins réussi à contribuer à alimenter la mémoire collective de la musique francophone d'une époque parfois mal aimée, mais ô combien riche en chansons de tous genres. Une petite visite s'impose sur la chaîne Youtube RadioCassette ou sur Spotify pour découvrir ou redécouvrir une partie de l'histoire des années où tournaient Toyo, Matt Laurent, Notre Dame, Estelle Esse ainsi que les débuts de France D'Amour, Daniel Bélanger ou Les Colocs.

Page Facebook: https://www.facebook.com/radiocassette8090

Chaîne Youtube: https://www.youtube.com/user/MissGeIntensif

Spotify: https://open.spotify.com/playlist/5P1TLfpKRh3HBLSYwKybXo

 

Tess - De l'autre côté du miroir

Tess - De l'autre côté du miroir

Ricky O'Neil - Ma femme m'a laissé

Ricky O'Neil - Ma femme m'a laissé

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média