Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 avril 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Pascal Bérubé suggère un nouveau navire pour remplacer le F.-A.-Gauthier

TRAVERSE MATANE-CÔTE-NORD

Pascal Bérubé

©Photo Gracieuseté

Pascal Bérubé demande au gouvernement du Québec de se pencher sérieusement sur le cas de la traverse Matane-Côte-Nord.

Alors que le traversier F.-A.-Gauthier connaît de nouveaux problèmes techniques malgré son récent passage en cale sèche, le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, suggère de tourner le page sur cette saga en commandant un tout nouveau navire.

Cette fois-ci, ce sont des fuites d'huile qui ont été remarquées sur le gros navire de fabrication italienne qui sont à l'origine de son plus récent maintien à quai. Pendant qu'on s'attarde à ce nouveau problème, c'est le petit traversier scandinave, le Saaremaa I qui reprend du service.

Témoin de cette interminable saga, le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, estime que la situation a assez duré. « Ce traversier est conçu pour servir notre région pendant des décennies. Alors, on voit bien qu'il y a eu des problèmes de construction et de supervision et qu'il est mal adapté aux conditions climatiques que nous avons ici. Il n'a pas la fiabilité requise. »

Le député péquiste est d'avis que les habitants de la région n'ont pas à faire les frais des ratés de la Société des Traversiers du Québec. « Je demande donc au gouvernement du Québec de faire ce qui s'impose et de procéder à la construction d'un nouveau navire ici-même au Québec. Je note qu'on investit des centaines de millions de dollars dans le transport à Montréal et à Québec alors pourquoi pas ici alors que le traversier est un service essentiel pour nos citoyens », poursuit-il, évoquant au passage le NM Camille-Marcoux, bâti dans les années 1970 qui n'a pas connu de problèmes aussi récurrents que le F.-A.-Gauthier.

Pourquoi pas une poursuite?

Parallèlement à sa proposition de construire un nouveau traversier, Pascal Bérubé demande au ministre de Transports, François Bonnardel de se pencher sur la possibilité de poursuivre le chantier Fincantieri. « Et si le gouvernement ne veut pas poursuivre, il a le devoir d'expliquer pourquoi à la population. »

Rappelons que le F.-A.-Gauthier, construit à fort coût en 2013-2014 a une feuille de route peu impressionnante alors que se multiplient les problèmes techniques. Depuis son acquisition, la STQ a dû, malgré tout, acheter deux autres navires de remplacement, soit le tristement célèbre Apollo acquis en fin de vie et le Saaremaa I, qui s'avère jusqu'à maintenant, être la solution la plus fiable pour la traverse Matane-Côte-Nord.

Commentaires

13 avril 2021

SOS traversier

Pourquoi pas! C’est moins dispendieux qu’un 3ème lien ou d’un tramway a Québec ou d’un prolongement de métro à Montréal MAIS la traverse est un « LIEN ESSENTIEL ». ET s’il est construit ICI, on va pouvoir imputer des responsabilités

18 avril 2021

durette raynald

que la stq fasse contruire un nouveau traversier par les norvegiens leur reputation n est plus a faire

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média