Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

31 mars 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

La Haute-Gaspésie veut protéger les caribous… et son économie

PROTECTION DU CARIBOU

Caribou mont Jacques-Cartier parc national de la Gaspésie

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Pour la Haute-Gaspésie, il est essentiel de trouver un juste équilibre entre la protection du caribou et l'activité économique dans les Chic-Chocs.

À l'aube de la mise en application du plan de protection des caribous dans les Chic-Chocs par le gouvernement du Québec, la Haute-Gaspésie demande à être impliquée dans le processus afin d'intégrer une stratégie de développement économique.

Des rumeurs ont circulé à l'effet que la mise en application du plan de protection du caribou pourrait s'effectuer plus tôt que prévu. C'est dans cette optique que le citoyen André Beaulieu a été interpellé pour rallier les entreprises, notamment du secteur touristique, à demander au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs de ne pas devancer l'implantation de ce plan.

Pour ce dernier, il est important de laisser le temps au milieu de compléter ses discussions et ses consultations avec le milieu afin que tout le monde en sorte gagnant. « Je connais bien le dossier pour avoir travaillé au gouvernement et aux communications lors du premier plan déposé dans les années 90. J'ai toujours suivi avec intérêt ce qui s'est fait par la suite quant à la protection du caribou. Nous voulons simplement que l'échéancier prévu par le gouvernement soit respecté afin que nous puissions terminer nos consultations et présenter un plan au Ministère. »

Dans la lettre adressée au ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, on demande une rencontre en insistant sur le fait que plusieurs entreprises de la Haute-Gaspésie sont directement concernées par les activités dans les Chic-Chocs. La démarche vise un plan de développement durable dans les Chic-Chocs, élaborée avec l'ensemble des acteurs de la Haute-Gaspésie. Le Centre d'initiation à la recherche et d'aide au développement durable (CIRADD) a d'ailleurs entrepris des travaux en ce sens.

Le préfet de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier, abonde dans le même sens. « Depuis le début que nous disons que nous sommes en faveur de la protection du caribou et nous sommes conscients que nous devons les protéger. Tout ce que nous souhaitons, c'est pouvoir également protéger notre population, nos entreprises et nos amateurs de sports afin que ce soit un scénario gagnant-gagnant. »

L'élu a confiance que le ministre Pierre Dufour, qui a déjà visité Sainte-Anne-des-Monts pour discuter du dossier, sera ouvert à rouvrir le dialogue avec les principaux intéressés.

À ce jour, la lettre a été signée par plus d'une vingtaine d'entreprises de la Haute-Gaspésie, des élus et des citoyens interpellés par ce dossier. Nul besoin de rappeler que le Parc national de la Gaspésie, dont l'achalandage croît d'année en année, les Chic-Chocs et tout l'arrière-pays gaspésien sont des attraits importants pour les touristes et ont un effet direct sur les entreprises locales et l'économie régionale.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média