Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

08 mars 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Roxane L'Allier et l'histoire d'un podcast féministe sur les enjeux LGBTQIA2+

VISION INTELLORADICALE

Roxy and friends

©Photo Gracieuseté - Dominique Caron

Roxane L'Allier et ses comparses, Laurie Perron et Alexandra Turgeon en sont déjà leur deuxième saison de leur podcast « Toutes ou pantoute ».

La néo Haute-Gaspésienne, Roxane L'Allier, et deux de ses amies ont lancé un podcast à saveur féministe afin d'aborder différents enjeux sociaux, culturels et politiques de la communauté LGBTQIA2+.

Le podcast « ToutEs ou pantoute » créé en 2019 se distingue par ses nombreuses particularités à commencer par le fait qu'elle regroupe trois femmes de trois régions différentes, soit le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et Montréal. Sans complexe, elles abordent des thèmes aussi variés que l'entrepreneuriat, la contraception, le capitalisme, la culture geek ou encore l'anxiété. Discussions, débats, conseils et chialage, voilà ce que promettent Roxane L'Allier et ses comparses Alexandra Turgeon, originaire d'Abitibi et Laurie La Fée Perron du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Impliquée activement dans l'autonomie alimentaire en Haute-Gaspésie, Roxane L'Allier a d'abord commencé sa vie professionnelle dans sa MRC d'adoption à titre de travailleuse de milieu auprès des jeunes. On la qualifie comme la Grande bollée du vécu. Quant à ses compatriotes, elles cumulent de l'expérience en animation radio, en arts mais aussi à titre de maman, pour ne nommer que quelques exemples. Ensemble, le trio cherche à démystifier les sujets abordés en échangeant avec des invités et en s'inspirant des commentaires des auditeurs.

Un autre des objectifs visés est de régionaliser tout ce qui touche les femmes ou la communauté LGBTQIA2+. « Beaucoup de contenu culturel et médiatique autour de ces enjeux provient de Montréal et des milieux anglophones. On voulait donner la voix aux personnes des régions », rapporte Roxane L'Allier.

Bien que les choses aient grandement évolué au fil des ans, il y a toujours place à l'amélioration. « Il existe encore des inégalités et de l'oppression. Il y a encore du travail à faire. Si les jeunes d'aujourd'hui sont plus ouverts aux nouvelles réalités, comme le questionnement sur le genre, les adultes sont moins outillés pour les soutenir », ajoute la podcastrice haute-gaspésienne.

En conclusion, le podcast ne veut pas se limiter à la voix de ses trois conceptrices mais cherche aussi à tendre la main à toute personne provenant des communautés marginalisées. « On veut simplement offrir la voix à ceux qu'on n'entend pas. »

On peut suivre toutes les actualités de « ToutEs ou pantoute » par le biais de leur page Facebook ou sur la plateforme Spotify.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média