Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

04 mars 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Vague de démissions au nouveau centre de services scolaire des Chic-Chocs

GOUVERNANCE SCOLAIRE

CSCC

©Jean-Philippe Thibault - L'Avantage Gaspésien

La nouvelle entité remplaçant les commissions scolaires n'aurait pas apporté le vent de changement espéré comme en témoigne cette première vague de démissions à peine quelques mois après sa création.

À peine quelques mois après la formation du Centre de services scolaire des Chic-Chocs (CSSCC) - la nouvelle entité remplaçant la défunte Commission scolaire du même nom - un climat jugé malsain a mené à une première vague de démissions.

Selon nos sources, déjà quatre membres du conseil d'administration auraient claqué la porte au cours des derniers jours, dont le président David Dubreuil. Ce dernier a d'ailleurs partagé l'essentiel de sa lettre de démission sur les réseaux sociaux, affirmant que son souhait premier était de contribuer à l'avancement du système d'éducation.

Toutefois, David Dubreuil dit s'être heurté à de nombreux obstacles qui ont freiné son implication. « J’avais sous-estimé les embûches qui se présenteraient sur notre route et le nombre d’heures démesuré à y investir. L’énergie que j’ai déployée jusqu’à maintenant ne porte pas fruit comme je le souhaitais. Je croyais sincèrement que mes compétences et ma détermination seraient bien accueillies et je réalise qu’il est plus difficile que je ne le pensais de changer une organisation » a-t-il partagé sur Facebook.

D'autres sources bien informées qui ont préféré conserver l'anonymat parlent d'un climat malsain dans lequel travaillent les membres du conseil d'administration. On parle notamment d'une résistance au changement et aux nouvelles idées apportées. « On tente de nous dicter comment agir, ce qui va à l'encontre de mes valeurs. On subit de la pression et ça sème la discorde au sein du conseil », explique l'un d'entre eux.

Publicité

Défiler pour continuer

À titre d'exemple, on mentionne des comités chargés d'émettre des recommandations qui étaient inactifs depuis plusieurs années. Le hic, toujours selon nos sources, est que l'idée de remettre de tels comités sur les rails amèneraient davantage de gens aux tables décisionnelles, ce qui n'enchanterait pas certains membres de la direction actuelle du CSSCC.

Une autre source confirme également le climat malsain qui semble régner entre la direction et le conseil d'administration. « Dans ma tête, une direction relève d'un conseil d'administration. Dans ce cas-ci, c'est l'inverse qu'on ressent. Lorsqu'on propose quelque chose qui ne plaît pas à la direction, on nous le fait sentir assez rapidement. Il n'y a pas vraiment de place pour donner son opinion, à mon humble avis. »

En plus du président David Dubreuil, un membre de la communauté, un membre parent et un membre du personnel auraient démissionné. D'autres démissions pourraient s'officialiser au cours des prochains jours. Rappelons que le conseil d'administration est formé de 16 membres provenant de différents milieux en plus du président et du vice-président.

Le Centre de services scolaire a répondu par voie de communiqué à l'effet qu'elle ne ferait aucun commentaire sur le sujet, évoquant le caractère confidentiel du processus. « La prochaine séance du conseil d’administration se tiendra le 23 mars 2021, les documents faisant foi de la démission de certains administrateurs y seront donc transmis. »

Quel a été votre degré d'intérêt pour la campagne électorale fédérale?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média