Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

27 février 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

P.-A. Méthot et le Matanais Nicolas Chassé en vedette dans une websérie sur la santé mentale

CAPSULES ÉDUCATIVES

Nicolas et PA

©Photo Gracieuseté

Nicolas Chassé a été très enrichi de l'expérience partagée par P.-A. Méthot sur la bipolarité.

Le jeune Matanais d'origine, Nicolas Chassé, fait l'objet d'une capsule dans la websérie « Parfaitement imparfait » qui traite de différents troubles liés à la santé mentale.

Les 20 épisodes de dix minutes mettent en scène une personnalité publique et une jeune personne du grand public qui échangent sur différents problèmes de santé mentale qu'ils ont en commun. Dans la capsule de Nicolas Chassé, il discute de bipolarité et de troubles anxieux en compagnie de l'humoriste gaspésien P.-A. Méthot.

Le jeune homme de 22 ans a été interpellé par une publication sur le web où l'on recherchait des jeunes pour parler de santé mentale. « Ça m'a tout de suite allumé car j'ai toujours aimé partager mon expérience face à la santé mentale. La production a écouté mon histoire et ils ont décidé de faire un épisode avec moi. »

Dans la websérie, on assiste à un échange entre le jeune Matanais et P.-A. Méthot qui vit également avec la bipolarité. Tournée dans une atmosphère légère et conviviale, la capsule présente la maladie mentale à travers les témoignages de deux invités, entrecoupés de petits extraits éducatifs à saveur plus scientifique afin de démystifier le trouble en question.

Quant à Nicolas, il vit avec la bipolarité depuis l'adolescence. Elle se traduit par des phases dépressives et des phases dites maniaques où l'impulsivité et l'irrationalité prennent le dessus. « Je peux avoir plein de projets et prendre des décisions sur des coups de tête que je peux regretter par la suite. On ajoute à ça, un trouble d'anxiété quotidien qui a pour effet que je peux angoisser sur des choses sur lesquelles on ne s'en fait pas habituellement. »

Une des décisions impulsives a été de quitter le nid familial du jour au lendemain à 16 ans, quittant Montréal pour déménager à Rimouski. « Ç'a été une grosse épreuve mais j'ai toujours été capable d'aller chercher de l'aide. Il ne faut pas prendre la santé mentale à la légère. Je suis aussi intense dans mes relations personnelles. Malgré tout, ça fait cinq ans que je suis avec mon chum. Aujourd'hui, je suis médicamenté et j'ai un suivi psychologique. Je suis donc assez stable. »

Si l'épisode permettra aux jeunes de comprendre davantage les différents troubles de santé mentale, il a aussi apporté beaucoup à Nicolas Chassé. « C'était la première fois que je rencontrais quelqu'un qui était bipolaire. Comme il est plus vieux que moi, il a plus de cheminement que moi. Ça m'a vraiment aidé et nous avons connecté tout de suite. Ça m'a fait du bien de rencontrer quelqu'un qui comprenait ce que je vivais. »

Le souhait de Nicolas Chassé à la suite de la réalisation de cette websérie est que les problèmes de santé mentale ne soient plus considérés comme étant tabous. « J'aimerais qu'on considère quelqu'un qui a un problème de santé mentale de la même façon qu'on considère quelqu'un qui a un bras cassé. Si une seule personne se reconnaît dans mon épisode, je serais comblé. »¸

Les 20 épisodes de « Parfaitement imparfait » seront disponibles dès le 2 mars sur la plateforme TOU.tv de Radio-Canada. En plus de la capsule de Nicolas et P.-A. Méthot, on retrouve d'autres personnalités dont le comédien Antoine Desrochers, Marie-Mai, Mélissa Bédard et Marie-Soleil Dion.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média