Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

17 février 2021

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

COVID-19 : calme plat dans La Matapédia et en Matanie

PANDÉMIE

Vaccination aînés réduite

©Depositphotos

La propagation du coronavirus (COVID‑19) est sous contrôle depuis plusieurs semaines dans les MRC de La Matapédia et de La Matanie. On ne rapporte aucun nouveau cas sur les territoires depuis le retour au palier d’alerte orange.

Avec seulement 24 cas actifs recensés aujourd’hui même par la santé publique, le Bas-Saint-Laurent affiche un tableau relativement stable depuis janvier dernier, à l’exception de l’ouest du territoire. Après la série d’éclosions survenue en Matanie à l’automne, tout porte à croire que le pire est derrière nous, si la tendance se maintient.

Avec un cumulatif total de 207 cas confirmés dans La Matanie depuis le début de cette pandémie, voilà que le CISSS du Bas-Saint-Laurent n’enregistre aucun cas positif depuis le 8 février dernier. Avec ses quelque 50 cas décomptés jusqu’à présent, la Matapédia dresse un bilan fort exemplaire, puisqu’aucune trace du virus n’a été détectée ce mois-ci.

Le porte-parole du CISSS bas-laurentien, Gilles Turmel, a souligné que la direction régionale encourage la population à perpétuer ses efforts en lien avec le respect des mesures sanitaires, sans pour autant justifier l’absence de nouveau cas.

Oui, mais encore

Bien que l’assouplissement des règles soit bien accueilli en région, ils sont également nombreux à réclamer des mesures plus adaptées à la réalité épidémiologique de chaque MRC. Pour plusieurs entreprises de la région, plus particulièrement les restaurateurs, la réouverture comporte son lot de défis. Rappelons que le code de couleurs décrété pour la région, soit le palier orange, limite le nombre de clients à deux adultes et leurs enfants par table. En culture, le diffuseur matapédien de spectacles a dû se buter à une nouvelle mesure, soit celle d’obliger port du masque médical pour les spectateurs de 10 ans et plus.

En ce sens, le Parti Québecois a publié, en début de semaine, une proposition de décentralisation des décisions en matière de pandémie. « Les directeurs régionaux de Santé publique sont ceux qui connaissent le mieux la réalité sociale et épidémiologique de leur territoire. Il est donc primordial qu’on leur donne voix au chapitre sur les règles sanitaires correspondant à leur situation propre, c’est-à-dire qu’ils puissent se prononcer sur les mesures les plus opportunes, judicieuses et utiles à mettre en place, et ce, dans chacune des régions. »

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média