Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

13 février 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Une ferme citoyenne verra le jour à Matane en 2022

AGRICULTURE URBAINE

Jardin communautaire de malartic

©Sophie Rouillard - L'Avantage Gaspésien

La ferme citoyenne pourrait accueillir une portion communautaire et un volet collectif.

Dans la foulée des discussions lancées avec les citoyens de La Matanie autour de l'agriculture urbaine, une première idée d'exploiter un grand jardin autant communautaire que collectif a été lancée et devrait se concrétiser d'ici 2022.

Plusieurs raisons expliquent ce choix de projet à commencer par une soif collective d'apprendre à jardiner. Il y a également le jardin communautaire Les lopins verts dont la popularité grandissante justifie un plus grand terrain. « Plusieurs organismes de la région, dont les cuisines collectives, sont aussi intéressés par l'idée. Il y a également le club des petits déjeuners qui aimerait bien avoir des collations de légumes frais. Ça ouvre aussi une porte pour les personnes vulnérables qui ont des besoins en alimentation », explique la chargée de projet en agriculture urbaine, Véronique Gagné.

Le jardin aura vraisemblablement deux vocations, soit le volet communautaire où chaque citoyen est responsable de sa propre parcelle et le volet collectif où tout le monde mettre la main à la pâte pour l'entretenir. Ces mêmes personnes seront celles qui profiteront des récoltes. « On doit maintenant choisir le lieu où le projet prendra forme. La MRC de La Matanie et la Ville de Matane ont déjà fait un inventaire des espaces disponibles et c'est ce que nous discuterons lors d'une prochaine rencontre », ajoute Véronique Gagné.

L'idée d'inclure la MRC et la ville a d'ailleurs pour but d'éviter de rencontrer des obstacles en cours de route. « L'information va circuler entre le comité citoyen et les élus afin que nos actions soient connues, mais aussi guidées dans la bonne direction. On saura où on s'en va et les élus seront aussi au courant de nos besoins et intentions. C'est un énorme facilitant pour nous », précise la chargée de projet.

Puisqu'il s'agit d'une initiative où le citoyen est au cœur des décisions, tout le monde pourra participer à un degré ou un autre à la réalisation du projet et à sa pérennité. « Nous sommes au tout début du processus donc plusieurs choses se préciseront avec le temps. Déjà, nous avons un grand éventail de personnes provenant de plusieurs milieux différents qui sont impliquées dans le comité. Les possibilités sont donc nombreuses en ce qui a trait à ce que nous pourrons exploiter sur notre terrain, de là le terme de "ferme" citoyenne », conclut Véronique Gagné.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média