Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

03 février 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Retour en zone orange : rassemblements et déplacements interrégionaux alimentent encore l'inquiétude

DÉCONFINEMENT PROGRESSIF

Sylvain Leduc

©Archives - L'Avantage Gaspésien

Dr Sylvain Leduc, directeur régional de la santé publique du Bas-Saint-Laurent.

Les directeurs de santé publique des régions de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent ont fait le point sur les annonces d'assouplissements des mesures sanitaires annoncées par le gouvernement de François Legault.

Cette annonce a été rendue possible en raison de la situation épidémiologique favorable au cours des dernières semaines au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie. « Ça fait du bien et ça traduit des efforts qui ont donné des résultats », a lancé le directeur de la santé publique régionale du Bas-Saint-Laurent, Dr Sylvain Leduc.

Ce dernier a exprimé sa satisfaction quant aux résultats obtenus et souhaite que le scénario actuel se poursuive. « Il faut poursuivre les efforts puisque le virus n'est pas disparu. Il faut donc demeurer vigilant. Il faut maintenant maintenir cet excellent bilan. »

Dr Sylvain Leduc a rappelé que les déplacements interrégionaux ne sont pas recommandés. « On va devoir surveiller les rassemblements privés en collaboration avec les forces policières. Même si les déplacements sont possibles, les rassemblements demeurent interdits. Il y aura aussi des efforts accrus pour surveiller les motoneigistes qui visitent notre région. Par exemple, si des repas sont servis dans des relais, ça doit se faire en commande pour emporter. Quant à la location de chalets, ça sera plus difficile à surveiller. »

On a également posé la question à savoir pourquoi le couvre-feu avait été repoussé à 21 h 30 et si cet assouplissement était dangereux pour les rassemblements. À cet effet, le directeur de la santé publique bas-laurentienne a indiqué qu'il s'agissait d'un risque calculé afin de permettre aux entreprises qui peuvent rouvrir leurs portes de pouvoir respirer un peu mieux.

Quant à un éventuel retour en zone jaune, Dr Sylvain Leduc rappelle qu'il a été possible de soulager les citoyens de certaines mesures contraignantes en raison de ces mêmes mesures qui ont porté fruit. « Nous évaluerons la situation au cours des prochaines semaines pour voir si nous continuons à maintenir un bas taux de nouveaux cas malgré le retour aux activités. Si on garde cette situation sous contrôle, ça nous permet d'anticiper d'autres ouvertures plus tard. »

En conclusion, des précisions seront apportées prochainement concernant des points plus précis comme le fonctionnement des registres dans les restaurants et les sports en équipe chez les jeunes.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média