Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

27 janvier 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Entrevue avec Marc Fournier, interprète d'Yves Jacob dans District 31

TÉLÉVISION

Marc Fournier

©Photo Gracieuseté

« Le ministre, qu'il mange d'la m***. De 1, j'ai pas voté pour lui. De 2, il est dans le mauvais parti, pis de 3, c'est le pire boss que j'ai jamais eu. » -Yves Jacob

Le comédien Marc Fournier jouit actuellement d'une vague d'amour et de popularité depuis que son personnage, Yves Jacob, a été promu au rang d'enquêteur au sein du Service des enquêtes indépendantes dans la populaire quotidienne de Luc Dionne, District 31. On a piqué un brin de jasette avec le sympathique acteur.

1- Tout d'abord, comment as-tu décroché le rôle d'Yves Jacob?

La directrice de casting de District 31, Lucie Robitaille, m'a demandé de donner la réplique pour le personnage de Stéphane Pouliot (joué par Sébastien Delorme). Ce fût mon premier contact avec le matériel de District 31. Étant un gros fan de l'auteur Luc Dionne, j'espérais décrocher un rôle même si les personnages principaux avaient déjà été sélectionnés. Puis j'ai reçu un appel de Lucie qui me proposait le rôle d'Yves Jacob. Au départ, je n'étais pas certain d'accepter puisque c'était seulement pour deux épisodes et je souhaitais quelque chose de plus gros. Finalement, après m'avoir mentionné que le rôle pourrait revenir de façon épisodique, j'ai accepté. Plusieurs mois après ma première apparition, j'ai su que le personnage allait revenir. Ça fait maintenant quatre ans et demi que je campe ce rôle.

2- Au départ, Yves Jacob était flanqué d'un collègue enquêteur qui ne disait pas un traitre mot. Quelle était l'idée derrière ça?

En fait, c'était un vrai policier à la retraite qui faisait de la figuration occasionnelle. En raison de son statut, il ne pouvait pas dire de répliques. Lorsque mon personnage est revenu plusieurs mois plus tard, la production a décidé de ramener ce collègue qui était un grand colosse à mes côtés. Ce fût drôle pendant un bon moment et éventuellement, on a décidé de me faire évoluer en faisant cavalier seul.

3- Sais-tu pourquoi le personnage d'Yves Jacob a pris autant de galon au fil des ans? Est-ce en raison de l'enthousiasme des fans de l'émission?

Je ne suis pas dans le secret des Dieux, mais par contre, il est facile d'imaginer que si ça n'avait pas fonctionné, Luc Dionne ne se serait pas embourbé du personnage d'Yves Jacob! J'imagine qu'il voyait le potentiel de confrontation avec les personnages principaux. Ça permettait aussi d'amener un autre point de vue sur la façon dont les sergents-détectives du 31 menaient leurs enquêtes. J'avais d'ailleurs entendu Luc Dionne dire en entrevue que même s'il faisait faire les choses les plus abjectes par l'équipe du 31 et que des gens comme Jacob ou Mélissa Corbeil ou André Dallaire leur pointant leurs fautes, c'était quand même ces derniers qui étaient détestés par le public plutôt que de se rendre compte que c'était les gars du 31 qui était des tout-croches. Ultimement, on a décidé de laisser Yves Jacob dans une zone grise où il est parfait sympathique aux gens du 31 afin que le personnage puisse jouer sur tous les fronts.

4- Comment décrirais-tu ton personnage?

:C'est quelqu'un qui a eu ses propres démons. Il a saboté sa carrière aux stupéfiants alors qu'il était aux prises avec des problèmes d'alcool. Donc lorsqu'il a été affecté aux affaires internes, il s'est donné un code d'éthique lui-même. D'ailleurs, la droiture est un aspect que j'essaie de conserver dans ce personnage. En ce moment, Jacob agit comme gardien de cour d'école pour s'assurer que l'enquête menée par le 31 se fait correctement. Sauf qu'en jouant l'agent double pour le chef de police Carl Saint-Denis, Jacob se retrouve encore seul dans son coin.

5- Il a été mention à quelques reprises qu'Yves Jacob pourrait devenir sergent-détective au 31. Est-ce que c'est quelque chose que Marc Fournier souhaite pour son personnage?

J'aime mieux ne pas penser à ça. Je préfère aborder Yves Jacob au présent. Pour l'instant, il est heureux de faire un vrai travail d'enquêteur et de ne plus s'occuper seulement de déontologie policière et chialer après les collègues. Pour un auteur, c'est comme un jeu d'échecs. Tu as besoin de ton roi, ta dame et toutes les autres pièces ont leur rôle à jouer. Yves Jacob a une fonction particulière dans l'écriture de Luc Dionne et je ne serais pas triste de rester dans ce rôle-là puisque ça amène une autre dimension au personnage. Je suis simplement content que le personnage prenne plus de place et de jouer des répliques assassines comme Luc m'en écrit ces temps-ci. Je préfère laisser l'auteur écrire son histoire et ne pas me faire d'attente au-delà de ça.

6- Qu'en est-il de cette nouvelle vague d'amour que tu reçois par rapport à ton personnage?

C'est assez surprenant puisqu'au début, les gens aimaient détester Jacob et ça me faisait plaisir puisque ça voulait dire que j'avais un impact. Aujourd'hui, c'est le contraire. Les gens me disent qu'ils aiment mon personnage. Ce n'est pas le même genre d'amour mais c'est tout aussi agréable.

7- En terminant, as-tu un mot pour nos lecteurs gaspésiens?

J'ai fait le fameux tour de la Gaspésie au moins quatre ou cinq fois dans ma vie, la dernière étant il y a trois ans. C'est un coin que j'aime beaucoup. Ma famille et moi aimons beaucoup faire du camping sauvage et se retrouver dans la nature donc nous en prenons soin. Je vous rassure que je ne faisais pas partie des gens qui ont laissé des déchets sur les plages chez vous cet été!

La série District 31 est diffusée du lundi au jeudi à 19 h sur les ondes de Radio-Canada et disponible en rattrapage sur le site d'ICI Tou.tv.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média