Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

15 janvier 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

La MRC de La Matanie ouvre la discussion sur l'agriculture urbaine avec ses citoyens

AUTONOMIE ALIMENTAIRE

Jardin communautaire Preissac

©Martin Guindon - L'Avantage Gaspésien

Les jardins communautaires sont le premier exemple qui vient en tête lorsqu'on parle de MRC nourricière.

Tous les citoyens de La Matanie qui se sentent interpellés par l'agriculture urbaine sont invités à se joindre à l'une ou l'autre des discussions qui se tiendra sur le sujet entre le 26 janvier et le 17 février.

Ces entretiens s'adressent à toute personne qui a des idées à soumettre sur des initiatives futures qui pourraient être mises en place autour de l'autonomie alimentaire. « Le citoyen est au cœur de la démarche puisque les producteurs, les transformateurs, les détaillants et les distributeurs qui font partie du système agroalimentaire. On commence donc par le citoyen puisqu'il déterminera les actions qui seront prises par la suite », explique la chargée de projet, Véronique Gagné.

Mais qu'est-ce que l'agriculture urbaine? À toute grande question vient une réponse tout aussi vaste. En fait, les possibilités sont nombreuses. On peut parler du jardin communautaire qui est probablement l'exemple le plus commun alors que neuf municipalités sur onze en possèdent déjà une. D'autres initiatives peuvent aussi être déployées comme des champs collectifs, des forêts nourricières jusqu'à un four à pain communautaire, un kiosque à légumes libre-service ou même un fumoir à poisson. Il y a autant de possibilités qu'il y a d'idées réalisables, l'objectif était toujours de développer l'autonomie alimentaire, créer une MRC nourricière et combler les déserts alimentaires.

Le projet a également reçu l'aval de l'ensemble des élus de La Matanie qui y voient tous un chemin intéressant à emprunter pour les années à venir. « C'est en énonçant leurs questions, leurs idées et leurs envies que les citoyens de La Matanie contribueront à la rédaction d'un plan d'action ambitieux qui leur ressemble. Allons ensemble au-devant d'un mouvement déjà en marche. N'attendons pas de s'accrocher au dernier wagon », a déclaré le préfet Andrew Turcotte.

Une fois que les idées auront été soumises, il faudra évaluer les embûches et déterminer comment les contourner. « L'apport de tous est important parce que chaque personne peut apporter sa vision et ses solutions en plus de briser l'isolement et de faire connaissance avec d'autres acteurs de la communauté qui partagent les mêmes envies », ajoute Véronique Gagné.

Après les consultations, on souhaite mettre en place des actions rapidement et déposer un rapport dès l'automne prochain. Puisque l'agriculture fait partie intégrante de la vision stratégique de La Matanie en matière de développement environnemental, économique et social.

Les gens sont donc invités à s'inscrire en ligne pour l'un des consultations qui se tiendront en Zoom. On promet que ces discussions seront légères et même humoristiques pour quiconque connaît Véronique Gagné en charge d'animer le tout.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média