Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 décembre 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Budget 2021 de Matane: gel de taxes pour les commerçants et projets majeurs à venir

BUDGET MUNICIPAL

Jérôme Landry maire de Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Le maire de Matane Jérôme Landry a présenté son dernier budget à la tête de la municipalité.

Les prévisions budgétaires 2021 de la Ville de Matane, réalisées avec la pandémie en trame de fond, est marqué par un gel de taxes pour les commerces et les industries et un nouvel échéancier pour réaliser plusieurs projets d'envergure.

L'année qui se termine n'aura pas été de tout repos pour le conseil de ville de Matane qui devait préparer un budget alors que plane l'incertitude avec le récent passage d'une partie du Bas-Saint-Laurent en zone rouge. Alors que la Ville a dû modifier ses approches maintes fois depuis le mois de mars pour s'ajuster à la situation sanitaire, le portrait économique est tout de même encourageant.

À ce sujet, le maire Jérôme Landry affirme que le gouvernement provincial a été au rendez-vous pour limiter les dégâts. « Le gouvernement nous a versé 800 000 $ sur deux ans pour compenser les impacts de la pandémie. Lorsqu'on parle des impacts, on peut penser au secteur des loisirs qui a engrangé moins de revenus cette année alors que nous avons dû maintenir des services avec moins de personnes. Le camp de jour est un exemple. L'enveloppe reçue du gouvernement nous donne un peu d'oxygène pour anticiper ce qui s'en vient. Ce qu'on espère, c'est que les impacts ne seront pas trop importants afin que nous puissions utiliser ces sommes pour limiter les coûts pour nos concitoyens. »

D'ailleurs, la présentation des prévisions budgétaires 2021 a été l'occasion pour le conseil de ville de dévoiler le taux de taxation et le coût des services pour l'année à venir. Pour ce qui est de la taxe foncière, celle-ci passe de 1,37 $ à 1,40 $ par 100 $ d'évaluation.

Quant au coût des services, il s'élève à 640,35 $ dans le Matane urbain, soit une augmentation de 19,38 $ par rapport à l'année dernière. Pour ce qui est des zones rurales, le secteur de Saint-Jérôme a droit à une légère baisse de 0,32 $ alors que les quartiers Saint-Luc et Petit-Matane connaîtront une hausse de 19,14 $ et 19,05 $ respectivement.

Ainsi, un contribuable matanais possédant une résidence évaluée à 150 000 $verra son compte de taxes monter de 2,3 %, soit l'équivalent d'une facture se situant entre 45 $ et 65 $.

Pour ce qui est des commerces et des industries, le conseil de ville a pris la décision de geler les taxes pour 2021. « On sait très bien que l'année qui vient de passer a été difficile pour tous mais il y a eu beaucoup d'incertitude et de bouleversements chez nos commerces et industries qui amènent une vitalité économique à notre ville. Considérant qu'il y avait une pénurie de main-d'œuvre à travers tout ça, nos commerçants ont été très impactés donc nous avons décidé de leur donner un certain répit pour leur permettre de passer au travers et maintenir leurs activités », a ajouté Jérôme Landry.

Projets majeurs à venir

Si l'année 2020 a été au ralenti en ce qui a trait à la réalisation des projets d'infrastructures en raison de la pandémie, la Ville souhaite que ceux-ci reprendront avec vigueur en 2021. Trois projets sont d'ailleurs en tête de liste, soit le complexe aquatique, un projet de 20 millions de dollars, la mise à niveau de l'aéroport Russell-Burnett qui a récemment eu droit à une enveloppe provinciale supplémentaire pour y effectuer des travaux plus durables ainsi que la réfection de la marina, un projet qui est dans les cartons de la ville depuis quelques années.

D'autres travaux sont aussi au menu, notamment la rénovation du Phare de Matane, la construction d'un bâtiment communautaire à Saint-Luc et la réfection de différentes rues dont Saint-Sacrement, Étienne-Gagnon et une partie de la côte Saint-Joseph (près de l'avenue Desjardins).

Le maire Jérôme Landry s'est dit satisfait de présenter un budget qu'il estime être raisonnable dans la situation actuelle et qui se compare avantageusement à d'autres villes similaires. Par exemple, la valeur moyenne d'une maison à Matane est moins élevée qu'à Gaspé ou Rivière-du-Loup, ce qui pourrait inciter des familles à s'installer dans la ville de Pincette, estime le maire.

Il s'agit donc d'un budget qui s'élève à 34 millions de dollars, soit environ le même montant que l'an dernier (33,7 M$) et qui se trouve à être le tout dernier du présent conseil de ville avant les prochaines élections municipales.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média