Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

06 novembre 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Les élus de La Matanie lancent un cri d'alarme à la population

COVID-19

Jérôme Landry

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Le maire de Matane Jérôme Landry a rappelé aux citoyens l'importance de respecter les consignes sanitaires.

Le maire Jérôme Landry, le préfet Andrew Turcotte et le député pascal Bérubé ont tenu un point de presse conjoint dans lequel ils ont lancé un cri d'alarme à la suite de l'apparition de 46 cas de Covid-19 à la Résidence des Bâtisseurs de Matane.

Le maire de Matane, Jérôme Landry a lancé un message clair à la responsabilisation des citoyens. « On demande aux Matanais de se mettre en pause ou du moins de réduire considérablement leurs activités et les risques de contamination. On demande donc un effort supplémentaire d'ici le dimanche 15 novembre prochain. »

Jérôme Landry souhaite éviter la zone rouge, mais pour y arriver, tous les citoyens doivent faire leur part. « Nous allons prendre des mesures dès maintenant à la Ville en ce qui a trait à nos installations publiques et sportives ainsi qu'en limitant les accès à l'hôtel de Ville. On espère que les commerces seront aussi rigoureux parce qu'on a senti un certain relâchement sur le plan de la quantité de gens à l'intérieur de ceux-ci. On étend aussi la demande aux gens qui doivent faire leurs emplettes de se limiter à une personne par ménage. »

Les élus souhaitent un retour au respect scrupuleux des consignes, comme c'était le cas au début de la pandémie. Le maire de Matane a d'ailleurs précisé que des mesures additionnelles pourraient s'ajouter dès le 16 novembre si la situation dégénère d'ici là.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, est revenu d'urgence de Québec à la suite de l'annonce de l'éclosion de 46 cas à la Résidence des Bâtisseurs. « On va tout faire pour protéger les gens de notre région. Les gens qui ont visité la résidence entre le 24 octobre et le 5 novembre doivent aller se faire tester, c'est très important. Également, dès ce soir, mon bureau enverra un message automatisé à tous les foyers de La Matanie rappelant les données quant au dépistage et aux saines pratiques. On pourra aussi s'ajuster en conséquence. On fait appel à nos citoyens d'être davantage vigilants et disciplinés. »

Pascal Bérubé

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Pascal Bérubé

Andrew Turcotte

©Photo Dominique Fortier

Le préfet de La Matanie, Andrew Turcotte.

Ensuite, le préfet de La Matanie, Andrew Turcotte, a rappelé l'importance du dépistage et du respect des consignes sanitaires. « Il faut éviter la zone rouge donc il faut se prendre en main dès aujourd'hui en évitant les déplacements et les rassemblements. On va prendre les précautions en conséquence sans fermer les commerces. Il faut que les commerçants prennent toutes les mesures nécessaires pour protéger leurs employés et les clients qui les visitent. »

Finalement, on a rappelé que les organismes communautaires ont un urgent besoin de bénévoles. « Par exemple, le Centre d'action bénévole est passé de 30 à 4 bénévoles pour les transports vers Rimouski. Ils auront besoin d'aide, c'est certain », a conclu le maire de Matane.

Rappelons que La Matanie, relativement épargnée jusqu'à maintenant, est soudainement passée de 15 à 61 cas en l'espace de 48 h à la suite d'une éclosion majeure à la Résidence des Bâtisseurs, soit la plus importante éclosion au Bas-Saint-Laurent depuis le début de la pandémie.

Le bilan quotidien en date du 6 novembre fait maintenant état de 55 cas en lien avec la Résidence des Bâtisseurs, soit 44 résidents, neuf employés et deux proches aidants.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média