Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

29 octobre 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Faute de conseillers, La Martre tombe sous administration provisoire

POLITIQUE MUNICIPALE

Hôtel de ville La Martre

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

La Martre se retrouve sous administration provisoire puisqu'il n'y a plus quorum au conseil municipal.

Le conseil municipal de La Martre ne peut plus siéger faute de quorum, ce qui signifie que le village tombe officiellement sous administration provisoire.

Avec seulement deux conseillères en poste, soit Louise Lévesque et Marie-Laure Rioux ainsi que le maire Yves Sohier, la municipalité n'a plus suffisamment de gens autour de la table pour pouvoir siéger, provoquant ainsi une mise sous administration provisoire par deux juges administratifs nommées par la Commission municipale du Québec.

La direction générale de La Martre a reçu l'ordonnance de tenir des élections partielles le 13 décembre prochain pour combler les postes de conseillers 1, 2, 4 et 5, soit les sièges qui étaient occupés par Lynn Beaulieu, Marlène Laflamme, Édith Gagné et Pierrette Vallée. L'administrateur provisoire aura comme premier rôle de s'assurer que ces élections soient tenues.

Entre temps, les administrateurs provisoires auront aussi comme mandat d'assurer la gestion courante de la municipalité jusqu'à ce que les nouveaux conseillers soient élus. Toutefois, si les futurs conseillers étaient tous élus par acclamation au moment de la fin du dépôt des candidatures, ils pourraient ainsi être assermentés et le conseil municipal pourrait recommencer à siéger plus rapidement.

Rappelons qu'en 2012, La Martre s'était également retrouvée sous administration provisoire puisqu'il ne restait que deux personnes en poste, soit la mairesse de l'époque, Claudette Robinson et la conseillère Guylaine Marin. Les autres conseillers avaient tous remis leur démission à la suite d'une crise qui s'était soldée par des manifestants qui avaient barricadé l'hôtel de ville.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média