Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

22 octobre 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

La députée Kristina Michaud martèle l'importance de mieux soutenir les aînés

SOUTIEN ÉCONOMIQUE

Kristina Michaud

©Photo Gracieuseté

Kristina Michaud entend poursuivre les négociations avec le gouvernement Trudeau afin que les aînés obtiennent davantage de soutien financier.

La députée bloquiste d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Kristina Michaud, réitère son engagement à se battre pour obtenir davantage d'aide financière pour soutenir les aînés.

Ayant bien entendu le cri du cœur du retraité de la fonction publique québécoise, Normand Bérubé, la député du Bloc québécois promet qu'elle poursuivra le combat aux Communes. Ce que dénonçait Normand Bérubé était le maigre chèque de 300 $ remis aux aînés pour contrer les coûts de produits et services en temps de pandémie. Il demandait également à ce que les hausses de pensions de vieillesse soient majorés de façon à mieux refléter la réalité.

Or, Kristina Michaud affirme que le dossier des aînés est débattu par le Bloc québécois depuis la dernière campagne électorale. « Les aînés sont les grands oubliés de la pandémie. Le gouvernement promettait des programmes importants mais ils n'ont eu droit qu'à des minces chèques. Pendant ce temps, le panier d'épicerie continue d'augmenter pour tout le monde. »

Parmi les demandes du Bloc québécois, on souhaite une majoration de 35 % des transferts du fédéral au bénéfice du système de santé qui est très important pour les aînés. « On demande aussi d'augmenter la pension de sécurité de la vieillesse de 110 $ par mois, et ce, dès 65 ans. C'est une différence assez majeure puisque le gouvernement actuel cible les 75 ans et plus, ce qui créé deux clans d'aînés. Ce sont des gens qui ont bâti notre société et qui ont eu autant besoin de soutient que quiconque. »

Lueur d'espoir, la députée bloquiste sent une ouverture du gouvernement de Justin Trudeau à bonifier ses programmes. « Je sens leur ouverture de donner davantage aux aînés mais pour ce qui est de descendre à 65 ans et plus, on les sent moins souples sur cet aspect. Toutefois, ça ne nous empêchera pas de poursuivre les négociations avec eux », conclut-elle.

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média