Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

21 octobre 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Premier témoignage au procès de Charles Soucy

PALAIS DE JUSTICE DE SAINTE-ANNE-DES-MONTS

Charles Soucy

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Charles Soucy est accusé de gestes à caractère sexuel remontant à 1989.

Le procès de l'Annemontois, Charles Soucy, accusé d'agression sexuelle sur une personne d'âge mineur s'est ouvert le 21 octobre à Sainte-Anne-des-Monts avec le témoignage de la victime alléguée.

Le juge Jules Berthelot qui préside les audiences a formulé une ordonnance de non-publication sur toute information qui pourrait permettre d'identifier la présumée victime dans cette affaire.

Les faits reprochés au conseiller municipal de Sainte-Anne-des-Monts remontent à plus de 30 ans, soit en 1989 à l'époque où la victime alléguée était d'âge adolescent. Le premier témoignage a d'ailleurs été le sien.

La présumée victime a d'abord été interrogée par le procureur de la Couronne, Me Jérôme Simard sur ces liens avec l'accusé. Étant d'abord quelqu'un qu'il connaissait peu, des liens d'amitié se sont ensuite tissés notamment parce que la présumée victime effectuait des menus travaux chez lui.

Un soir, l'accusé aurait invité la victime à se rendre chez lui pour écouter un film. Assis tous les deux sur le canapé, les deux personnes impliquées profitaient des pauses pour s'adonner à de la lutte amicale où le but était de s'immobiliser mutuellement au sol. Bien que la victime alléguée ait affirmé que le tout était un peu bizarre, les mêmes actions se sont répétées à quelques reprises. Toutefois, à un certain moment donné, le « jeu » a pris une autre tournure. « Il m'a collé au sol, a mis tout son poids sur moi avec son avant-bras et il a glissé sa main dans mes sous-vêtements. »

Les gestes à caractère sexuel auraient duré une ou deux minutes tout au plus. Pendant cette période, la présumée victime explique avoir tenté de s'extirper de cette position. Ce sera finalement l'accusé qui mettra fin aux gestes qu'on lui reproche. Le reste de la soirée se déroulera dans le silence avec une certaine froideur, aux dire de la présumée victime.

Le surlendemain, selon le témoignage, l'accusé lui aurait demandé à ce que leurs liens « reviennent comme avant », ce à quoi la victime alléguée aurait refusé.

Contre-interrogatoire

En contre-interrogatoire, l'avocat de l'accusé, Me Yves Desaulniers, est revenu plus en détails sur les liens entre les deux personnes à la suite des événements reprochés à Charles Soucy. L'avocat de la défense a soulevé plusieurs événements dans les années suivantes afin de démontrer qu'ils sont restés en contact. Il a notamment été question de services rendus de part et d'autre.

Le contre-interrogatoire et la suite des procédures doivent se porsuivre cet après-midi et jeudi au Palais de justice de Sainte-Anne-des-Monts.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média