Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

12 octobre 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Vol de légumes au jardin communautaire de Sainte-Anne-des-Monts

FAITS DIVERS

Jardins

©Photo Gracieuseté

Une mauvaise surprise attendait les jardiniers annemontois alors que leurs légumes avaient été subtilisés au moment de la récolte.

Après Les Lopins verts de Matane, voici au tour du jardin communautaire de Sainte-Anne-des-Monts d'être la victime de voleurs.

Alors que la saison des récoltes était arrivée, quelle ne fût pas la surprise de plusieurs citoyens de constater que le fruit de leur travail s'était volatilisé en l'espace de quelques heures. « C'est beaucoup de travail pour nous. Depuis le mois de mai que nous entretenons nos jardins. Certaines personnes attendaient justement en fin de semaine pour aller récolter », explique l'une des jardinières en herbe, Andréa Deroy.

Selon ce que rapporte le CADDEC, l'organisme en charge du jardin, les voleurs ont littéralement pris tout ce qui était disponible. On parle de plants qui ont été tirées jusqu'à la racine pour y subtiliser les légumes. Les responsables du jardin sont d'avis que les coupables avaient l'équipement nécessaire pour parvenir à leurs fins. « De la façon que ç'a été coupé, c'est clair qu'ils avaient des pelles et peut être des fourches parce qu'on ne peut pas enlever ces légumes-là à mains nues. Même les queues ont été coupées. Ils ont même pris le soin de refermer la barrière en quittant. »

Ainsi, une quantité importante de carottes, d'oignons, des navets et des panais ont été subtilisés, au grand dam des jardiniers. « C'est vraiment fâchant de travailler toute la saison puis arriver aux récoltes et de voir que quelqu'un a passé avant toi », ajoute une autre jardinière.

Il s'agit du premier vol en quatre ans à ce jardin communautaire. En plus d'être désolant pour les gens qui y investissent du cœur et du temps, le CADDEC rappelle qu'il n'en coûte que 20 $ par année pour avoir une parcelle à soi. L'investissement est donc amplement rentabilisé lorsque vient le temps des récoltes. « De plus, il nous arrive d'avoir des surplus, alors on en donne à des familles. Ça ne sera pas le cas cette année. »

À la suite de ce vol, le CADDEC a contacté la Sûreté du Québec. L'agent qui a pris l'appel a confirmé qu'il y avait eu plusieurs vols similaires cette année, notamment dans des jardins privés. Les responsables du jardin réfléchissent aux mesures de sécurité additionnelles qui pourraient être mises de l'avant dès l'an prochain.

Rappelons qu'un vol similaire dans le jardin communautaire Les lopins verts de Matane s'est produit il y a à peine quelques semaines. On y avait également subtilisé la majorité des récoltes.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média