Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

29 septembre 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

7 questions à Patrice Michaud

STAR ACADÉMIE

Patrice Michaud

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Patrice Michaud lors d'un spectacle présenté dans sa ville natale à Cap-Chat.

Au cours des prochains mois, le Cap-Chatien Patrice Michaud troquera sa guitare pour un micro alors qu'il animera les galas du dimanche de la formule renouvelée de Star Académie. On lui a posé quelques questions à l'aube de cette nouvelle aventure.

1-Quelle était ton opinion sur les téléréalités comme Star Académie lorsqu'elle était à l'écran au début des années 2000?

Je n'étais pas vraiment interpellé par ce type d'émissions car je n'avais aucune ambition de faire une carrière en musique à l'époque. C'était aussi l'âge d'or de la téléréalité où l'on mettait l'emphase sur les drames et les petits problèmes de chacun. Aujourd'hui l'approche est différente. La création et le travail musical sont davantage mis à l'avant-plan. Je dois aussi avouer que je suis moins élitiste par rapport à la musique populaire, ayant moi-même les deux mains dedans.

2- Pourquoi as-tu accepté cette offre d'animer Star Académie?

C'est quelque chose de complètement nouveau. Mais je sentais que ça s'en venait. Dans les dernières années, j'ai reçu des offres qui s'approchaient de près à l'animation, soit à la radio ou à la télévision. Toutefois, j'avais dû décliner pour différentes raisons dont des conflits d'horaire. Maintenant, je devais me demander si je me sentirais à l'aise dans un tel rôle et la réponse est oui. Le producteur de l'émission, Jean-Philippe Dion avait confiance en moi et il cherchait quelqu'un du milieu du spectacle, sinon il aurait pris un animateur de métier.

3- Quel style d'animateur seras-tu?

Toute l'équipe est là pour me diriger afin d'être prêt le 14 février. Je vais me préparer le plus possible à l'avance pour pouvoir être le plus « slack » possible quand les caméras vont s'allumer. Je ne vais pas jouer à l'animateur vedette. Ce sera simplement Patrice Michaud qui va animer un show et j'ai vraiment hâte. Je prends ça comme un grand privilège. Et l'effervescence du direct m'allume beaucoup. Le musicien aime moi devoir se livrer à chaud et se virer sur un dix cents quand il y a un pépin. Mon côté improvisateur aime bien quand le train débarque momentanément des rails. Ça laisse une grande place au naturel, donc je me souhaite deux ou trois pépins (Rires).

4- Est-ce que se faire offrir le poste d'animateur à Star Académie est en quelque sorte une consécration ou un sceau d'approbation supplémentaire dans ta carrière?

Je n'aborde pas vraiment les choses comme ça puisque je suis assez modeste mais si les producteurs ont pensé à moi, c'est que je dégage quelque chose d'honnête et j'ai une belle relation avec le public québécois. Ç'a sûrement joué dans la balance. Je suis l'un des privilégiés à avoir reçu beaucoup d'amour du grand public au cours des dernières années.

 Il faut respecter son intégrité artistique car une fois rendu dans la ligue, on se fait évaluer en tant que personne. Les plus mesquins vont regarder si mon toupet est coupé droit ou si j'ai les dents droites. Je peux tout de suite affirmer que ce n'est pas le cas.

5-Es-tu prêt à faire face aux critiques?

J'y suis préparé même si on a pas besoin de toute cette aigreur qu'on observe sur les réseaux sociaux actuellement. Mais ça vient avec. Lorsqu'on est choisi pour occuper une place aussi riche dans une vitrine pour le grand public, on s'expose. Mais quand on fait bien les choses, il arrive parfois de belles et bonnes surprises comme cette offre d'animer Star Académie.

6- Seras-tu appelé à conseiller et épauler les jeunes dans l'aventure?

Si on ne s'attendait pas à ça de moi, on aurait choisi quelqu'un d'autre. Je vais avoir mes présences à l'académie en semaine de manière sporadique pendant les cours des autres professeurs comme Lara, Grégory et Ariane et les autres enseignants invités. Pour ma part, j'ai tout à gagner d'être près des jeunes pour pouvoir mieux les faire briller le dimanche. Ils risquent d'être sur le gros nerf car ce sera leur grand moment. Ce ne sera donc plus le temps de fraterniser et faire des blagues en coulisses avant d'entrer sur scène, c'est assurément ce que je vais faire!

7- Que souhaites-tu que ces jeunes retiennent de leurs échanges avec toi?

Nous avons l'exemple des dernières saisons et nous pourrons bâtir là-dessus. C'est certain qu'il y en a un qui repartira avec les grands honneurs mais d'autres risquent aussi de tirer leur épingle du jeu. Le but sera donc de leur transmettre notre expérience et nos bons coups. Je pourrai leur parler de mon début de carrière qui s'est fait de manière progressive.

Il faudra aussi leur rappeler que toutes les expériences de scènes sont enrichissantes, que ce soit à la salle Wilfrid-Pelletier ou devant 36 personnes à Rouyn-Noranda. Il faudra aussi les écouter, entendre leurs doutes et leurs remises en question et leur donner les outils pour qu'ils fassent les choix les plus judicieux possibles une fois l'aventure terminée et ultimement trouver leur X, que ce soit en musique ou dans une autre forme d'art.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média