Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

16 septembre 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Les grands honneurs pour souligner les 40 ans de bénévolat de Marcel Bélanger

MÉDAILLE DU LIEUTENANT-GOUVERNEUR

Marcel Bélanger

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Marcel Bélanger est accompagné du Lieutenant-gouverneur, Michel Doyon ainsi que du maire de Matane, Jérôme Landry.

Le Matanais, Marcel Bélanger, a vu plus de 40 ans de bénévolat être soulignés de belle façon avec la remise de la médaille du Lieutenant-gouverneur du Québec pour mérite exceptionnel.

Bien connu dans la communauté, notamment pour ses années d'implication auprès de Centraide et la Société de gestion de la Rivière Matane (SOGERM), c'est avec grand bonheur que Marcel Bélanger a accepté cette distinction honorifique des mains du Lieutenant-gouverneur, Michel Doyon. « Quand on donne, on reçoit. J'ai appris à donner quand j'étais tout petit et que ma mère m'amenait à la petite enfance distribuer des vêtements. Ma mère a toujours été une « donneuse ». Notre désir de s'impliquer vient souvent de l'éducation que nous avons eu de nos parents. Mon père aussi était impliqué. Il vendait des petits pains pour le Club Richelieu. »

Le bénévole honoré revient sur ses années d'implication à la SOGERM. « C'est un organisme auquel j'ai participé avec bon cœur puisque c'était pour la protection du saumon, l'éducation des pêcheurs et la lutte contre le braconnage. C'était des valeurs importantes pour moi », explique-t-il. Même chose pour Centraide, un organisme qu'il soutient depuis 40 ans et dont il reconnait l'importance puisque ce sont différentes organisations matanaises qui bénéficient de leur appui. « Les sept organismes de la région soutenus par Centraide sont tellement importants puisqu'ils viennent en aide aux plus démunis, aux gens qui ont des problèmes de consommation, de santé mentale ou ceux qui ont besoin de nourriture. »

En ce qui a trait à Centraide, le bénévole de longue date prévoit une année difficile pour l'organisme puisque les activités de financement habituelles seront particulièrement laborieuses, voire impossible à réaliser. Les grandes soirées bénéfice devront être mises de côté en raison des contraintes sanitaires liées à pandémie. « Le Moules et blues nous permettait d'amasser au moins 7 000 $. Ça ne pourra pas se tenir cette année alors si les gens connaissent des influenceurs dans leur milieu qui pourraient nous aider, je leur prie de les dénoncer », ajoute-t-il, un sourire en coin.

Publicité

Défiler pour continuer

Outre ces deux organismes, Marcel Bélanger a aussi été des premiers pas de l'Association d'économie familiale de la péninsule et a aussi siégé au conseil d'administration du club de baseball. Mentionnons aussi le travail bénévole qui a été fait par le Matanais au sein du Marigot.

Rôle enrichissant

Pour le Lieutenant-gouverneur, Michel Doyon, ce rôle d'honorer des gens d'exception dans toutes les régions du Québec est fort enrichissant. « On peut récompenser des gens partout et observer comment ils travaillent ensemble, dans des milieux tissés serrés. C'est pourquoi j'aime travailler avec les municipalités et les organismes pour la sélection des personnes honorées. Pas besoin de faire partie d'une élite ou d'avoir eu des bonnes notes à l'école pour recevoir une médaille. »

Du côté du maire de Matane, Jérôme Landry, l'apport des bénévoles est inestimable dans une municipalité. « C'est souvent eux qui organisent des événements, qui rendent la ville animée. Et ce sont aussi des gens qui travaillent dans l'ombre. Y'a des bénévoles qui se démarquent et Marcel fait partie de ces gens. C'est quelqu'un avec qui c'est agréable de travailler. Ce type de récompense est une façon de dire à nos bénévoles à quel point ils sont précieux. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média