Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 septembre 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Les services d'urgence de la Haute-Gaspésie souhaitent des adresses plus visibles

NUMÉROS CIVIQUES

Adresses

©Photo Gracieuseté

Un exemple d'un numéro civique à Cascapédia-Saint-Jules depuis l'implantation du nouveau système de pancartes.

Les services d'urgence de la Haute-Gaspésie que les numéros civiques sur les maisons soient plus visibles afin de faciliter leurs interventions.

Adresses peu visibles ou inexistantes, le problème de bien voir les numéros civiques sur les bâtiments pour les services d'urgence ne remonte pas à hier. « Parfois, c'est trop petit ou caché par un arbre ou alors, il n'y a tout simplement pas de chiffres sur une maison. Si on prend les exemples de la route du Parc et du boulevard Sainte-Anne ou les maisons sont plus éloignées de la rue, c'est encore pire », lance le technicien en sécurité incendie de Sainte-Anne-des-Monts, Philippe Bujold. Le problème est amplifié lorsque les interventions se déroulent le soir ou pendant une tempête de neige.

Lors d'un récent appel d'urgence à Cap-Seize après le déclenchement d'une alarme automatique, les pompiers annemontois se sont rendus sur la route 299 pour finalement réaliser qu'ils étaient passés tout droit parce qu'ils n'ont vu aucune adresse sur la maison. « Dans des cas comme ceux-là où le feu prend naissance à l'intérieur, il est possible qu'en tout début d'incendie, la fumée soit confinée entre les quatre murs de la maison. Le délai pour trouver l'adresse pourrait alors permettre au feu de se propager », ajoute Philippe Bujold.

Le directeur des opérations chez les ambulances Paraxion, Pierre L'Italien abonde dans le même sens. « Lors d'une intervention, chaque seconde compte. On n'a pas le temps de commencer à chercher les adresses. Lorsque la vie de quelqu'un est en jeu, on veut mettre toutes les chances de notre côté. » Pour les paramédics, lorsqu'un appel est logé pour une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, la dernière chose qu'ils ont besoin est de chercher un numéro civique sur une maison.

Publicité

Défiler pour continuer

Les policiers sont tout aussi concernés par ce problème puisque leurs interventions dépendent grandement de la rapidité d'intervention. On peut penser à des appels pour des actes de violence conjugale, des altercations entre individus ou des vols à main armée.

Une solution facile à appliquer

Si le problème semble facile à régler sur papier, la réalité est différente. Selon Philippe Bujold, lorsque les pompiers visitent les résidences pour vérifier l'état des détecteurs de fumée, ils inspectent aussi la visibilité des numéros civiques. « Nous remarquons souvent des anomalies mais il est rare que les gens apportent les correctifs nécessaires. »

Il existe toutefois des solutions pour régler cette situation. L'exemple de la municipalité de Cascapédia-Saint-Jules est donné en exemple. De leur côté, on a installé des petites pancartes réfléchissantes uniformes à quelques mètres de la rue. « Elles sont petites mais bien visibles et toujours au même endroit. De cette façon, nous n'avons plus à chercher une adresse à savoir si elle est à côté de la porte, sur la boîte aux lettres ou cachée derrière un buisson », illustre Philippe Bujold.

Après l'implantation de cette solution, de nombreux citoyens ont félicité la municipalité pour la réalisation de ce système. En plus de faciliter la vie des services d'urgence, les livreurs et les facteurs aussi étaient enchantés de cette nouveauté.

Idéalement, la première étape serait d'améliorer la situation sur le boulevard Sainte-Anne et la route du Parc et ensuite uniformiser les numéros civiques sur l'ensemble des municipalités de la Haute-Gaspésie. « C'est bien beau des jolis chiffres stylisés sur sa maison, mais ce n'est pas ça qui va sauver des vies », conclut le directeur du service incendie, Steve Dumont.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média