Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 septembre 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

L'espace de travail collaboratif La Centrale voit le jour à Matane

ESPACE DE COTRAVAIL

Centrale Matanie

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

La Centrale Matanie offre différents espaces de travail adaptés à toutes les clientèles.

Situé en plein centre-ville de Matane, l'espace de travail partagé La Centrale a officiellement inauguré ses locaux au grand public.

L'espace de travail partagé La Centrale Matanie est un endroit où les petits entrepreneurs, les organismes, les travailleurs de passage et même les étudiants peuvent louer, à faible coût, un bureau fermé ou ouvert, une salle de conférence ou une salle pour y tenir un événement.

Précisément, La Centrale possède un espace commun pouvant accueillir 100 personnes, sept bureaux fermés, un studio semi-privé pour huit travailleurs, deux salles de conférence, une terrasse ainsi qu'une cuisinette et un petit salon. Les travailleurs auront accès à internet, un système de son, une télévision intelligente, un système de visioconférence et un projecteur haute définition.

En 2017, André Coulombe, propriétaire de chez Bloc Notes Hamster avait déjà réalisé des plans préliminaires pour accueillir un espace de travail partagé au-dessus de sa papeterie. Après un sondage fructueux réalisé auprès d'entrepreneurs matanais à la fin de l'année 2018, l'intérêt pour le projet s'est confirmé. « Il y a aussi eu d'importants travaux de mise aux normes qui étaient exigés par le service incendie, donc c'était le moment idéal pour transformer mes logements locatifs en un espace de cotravail », explique-t-il.

Publicité

Défiler pour continuer

Sabrina Dion

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Sabrina Dion, administratrice et co-fondatrice de La Centrale Matanie.

Un noyau de passionnés s'est alors formé avec Sabrina Dion des Bombes Créatives, Alain Gagnon de la Chambre de commerce de La Matanie, Jean-François Côté de Cube Noir, François Larouche de Raymond Chabot Grant Thornton et évidemment, André Coulombe.

Un an plus tard, après avoir conclu de nombreux partenariats d'affaires, La Centrale Matanie voyait le jour. À son ouverture, quatre bureaux étaient déjà occupés, soit par la Chambre de commerce, Bombes Créatives, Agira et le Service d'accueil de nouveaux arrivants. « L'idée est de permettre à des entrepreneurs et des organismes de se développer en partageant des ressources matérielles et humaines dans un milieu favorisant le réseautage d'affaires, et ce, dans un esprit collaboratif », explique Sabrina Dion.

Accessibilité et solidarité

Le président du conseil d'administration de La Centrale Matanie, Mathieu Trépanier, a expliqué que le projet a pris la forme d'une coopérative de solidarité, en raison de sa mission et de ses orientations. Ainsi, en devenant membre de la coop, des avantages sont offerts, tant au niveau des coûts de location que chez les autres partenaires de La Centrale, dont le journal L'Avantage gaspésien et autres commerçants. « Nous voulons atteindre 100 membres d'ici le 30 septembre. Ils seront les propulseurs et la raison d'être du projet. Nous allons d'ailleurs offrir un avantage supplémentaire à ces membres. L'annonce se fera à la fin septembre. »

Puisque la mission de La Centrale est d'abord de rendre cet espace vivant, achalandé et accessible à tous, le conseil d'administration a misé sur une tarification basse. À titre d'exemple, un étudiant peut avoir un accès illimité à l'espace commun pour 50 $ par mois. Un entrepreneur qui aurait besoin d'une rencontre rapide avant les heures normales de bureau pourrait aussi obtenir un espace pour aussi peu que 5 $ ou un bureau fermé à 30 $ pour une demi-journée.

Le projet a nécessité 200 000 $ d'investissements en mobilier de bureau et systèmes informatiques. La Centrale compte aussi une employée à temps plein dont le rôle sera notamment de faire des approches auprès de potentiels locateurs. À terme, La Centrale compte sur un budget de 700 000 $ pour ses cinq premières années d'opération.

Finalement, le maire suppléant, Steve Girard, le préfet de La Matanie, Andrew Turcotte et Jean-François Côté de Cogeco étaient présents pour l'inauguration.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média