Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

08 septembre 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

BioTEPP de Cap-Chat fait homologuer son biopesticide en Californie

VIROSOFT CP4

BioTEPP

©Photo Gracieuseté - BioTEPP

BioTEPP se spécialise dans la fabrication de pesticide biologique qui s'attaque aux parasites d'arbres fruitiers.

Après avoir réussi à s'introduire dans le marché américain dans les États de New York, Washington et l'Oregon, l'entreprise BioTEPP, qui possède une usine de production à Cap-Chat, vient de recevoir la nouvelle de l'homologation de son biopesticide par la California Environmental Protection Agency.

:« On cultive de nombreux fruits et des noix de Grenoble en Californie et on y retrouve le même insecte qu'on combat déjà avec notre biopesticide Virosoft. C'est donc une belle percée pour BioTEPP. Il nous reste maintenant à transformer tout ça en ventes », lance le directeur des communications de BioTEPP, André Chapleau.

Concrètement, le Virosoft CP4 est un pesticide biologique qui s'attaque au ver de pomme mais il a également prouvé son efficacité sur d'autres arbres comme le poirier, le prunier, l'amandier, le noyer et le pêcher qui est la cible d'un autre parasite baptisée la tordeuse orientale du pêcher.

En plus d'avoir fait homologuer son produit en Californie, BioTEPP travaille notamment à percer le marché sud-américain. « Il y a eu des essais qui ont été faits en Argentine et on attend les résultats. C'est un marché potentiel important pour nous puisque c'est un pays qui produit beaucoup de fruits biologiques », précise André Chapleau.

Ces bonnes nouvelles permettent à l'entreprise de reprendre son élan après avoir dû suspendre ses opérations pendant quelques mois, faute de demande. « Nous sommes tributaires des humeurs de Dame Nature Or, on a vécu une période où les insectes étaient moins présents dans les vergers et conséquemment, la demande était à la baisse, surtout sur le marché américain. Ainsi, on a suspendu nos activités pour éviter une surproduction. Ça fait partie des aléas d'une entreprise comme la nôtre », ajoute le directeur des communications.

Depuis cinq ans, BioTEPP est entrée dans une phase de croissance qui l'a menée à quintupler son chiffre d'affaires. L'entreprise a aussi nommé l'agronome multidisciplinaire forte de 25 ans d'expérience dans le métier, Sylvie Richard, à la tête des opérations en plus de s'associer à des chercheurs et spécialistes réputés dans le domaine.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média