Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

04 septembre 2020

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Quid de la prochaine saison senior?

LIGUE DE HOCKEY DESJARDINS DE LA GASPÉSIE

Corsaires

©Jean-Philippe Thibault - L'Avantage Gaspésien

La finale a été interrompue en mars alors que le Bar Laser menait sa série 2-0 contre les Corsaires de Forillon.

En collaboration avec Jean-Philippe Thibault – Le Bar Laser de Causapscal menait sa série finale 2-0 face aux Corsaires de Forillon lorsque les hostilités ont dû être arrêtées à la mi-mars. Les joueurs n’ont plus rechaussé les patins depuis. Près de 6 mois plus tard, l’incertitude plane toujours sur la prochaine saison.

Si la pandémie a brisé l’élan de cette finale, le Bar Laser pourrait prendre sa revanche dans un avenir rapproché. Hockey Québec serait en train de peaufiner la phase 6 de son plan de relance, soit le retour au hockey habituel avec des équipes complètes. Pour en savoir davantage sur la suite des choses, Guylain Raymond, le porte-parole de la Ligue de hockey senior Desjardins de la Gaspésie, rencontrera les autorités de Hockey Québec les 17 et 18 septembre.  Les dirigeants des Corsaires, des Vikings, du Bar Laser et du Nordet se rencontreront ensuite en assemblée générale le 22 septembre afin de discuter de la marche à suivre. « On va prendre des décisions à cette date, mais c’est sûr qu’il faudra suivre le protocole de Hockey Québec et de la santé publique », résume Guylain Raymond.

Possible saison écourtée

 

La fédération de hockey sur glace pourrait potentiellement concrétiser sa phase 6 en octobre, selon Guylain Raymond, également président de Hockey Bas-Saint-Laurent.

« Je pense qu’on pourrait faire une saison, mais une saison plus courte. Pas trop de voyages en Gaspésie, moins de matchs locaux peut-être », laisse-t-il sous-entendre.

Le vice-président aux règlements de la ligue senior, Gino Cyr, va dans la même direction que son collègue. « Si on n’est pas capable de faire une saison de 14 matchs comme prévu, on aimerait peut-être en faire une écourtée et plus tard dans l’année. Ça va dépendre de l’évolution de bien des affaires. »

Chose certaine, la Ligue senior avait le vent dans les voiles suite à sa création il y a deux ans. Après l’an un, le nombre de spectateurs dans chacun des arénas était considérable. Environ 765 à chaque match à Rivière-au-Renard, 750 pour Grande-Rivière et 600 pour Sainte-Anne-des-Monts. Mais pour l’instant, les rassemblements publics intérieurs doivent toujours se limiter à 250 personnes, sans compter la distanciation physique de 2 mètres. Difficile dans les circonstances d’assurer la rentabilité des opérations. « Quand on passe d’une foule de 800 personnes à 250, on ne parle plus de la même game », lance Guylain Raymond.

Inéluctablement, l’argent semble être le nerf de la guerre du sport en cette période de crise sanitaire. « Selon les modèles de base qui avaient été faits, ça prenait au minimum 350-400 personnes pour faire nos frais. Et aussi un minimum de commanditaires. On ne se le cachera pas avec la COVID cette année, il y a plusieurs entreprises qui ne seront peut-être pas au rendez-vous. Il faut tenir compte de tout ça. Ceci dit on souhaite gros qu’on aille une saison de hockey, mais c’est vraiment le 22 septembre qu’on va en savoir davantage », conclut Gino Cyr.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média