Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

01 septembre 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Une maison des jeunes mobile pour tous les villages de La Matanie

PROJET PONCTUEL

MDJ Refuge jeunesse Méchinois

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Le Refuge jeunesse méchinois a initié ce projet de maison mobile pour aller à la rencontre des jeunes de tous les villages de La Matanie

Le Refuge jeunesse des Méchins déploie un projet de mobilité dans les petits villages de La Matanie afin de permettre à tous les jeunes de bénéficier de la présence d'intervenants dans leur municipalité.

La directrice de la MDJ Le Refuge jeunesse des Méchins, Stéphanie Thibault, habite à Sainte-Félicité. Elle a été à même de constater qu'il y a un besoin pour les jeunes des villages où il n'existe pas de maisons. « Les jeunes des villages voudraient bien venir vers nous mais c'est parfois difficile en raison de la distance et du manque de transport.  Par contre, nous pouvons aller vers eux. C'est ce qui a ressorti des discussions entre les intervenants des maisons de Matane et des Méchins. »

C'est ainsi qu'est né le projet de maison des jeunes mobile qui verra le jour dès le mois d'octobre et qui perdurera pour une période de six mois. « Nous voulons travailler en collaboration avec les comités de loisirs et de développement puisque notre but est de bonifier l'offre et non pas d'aller à l'encontre de ce qui se fait déjà. Nous allons avoir un nouvel intervenant qui ira vers les jeunes de ces villages pour proposer des activités, faire de la sensibilisation et de la prévention, mais également pour s'assurer qu'il n'y a pas de détresse chez eux », poursuit Stéphanie Thibault.

L'intention est de se déplacer pour visiter de deux à trois villages par semaine. Il est aussi possible que la maison mobile se promène aussi la fin de semaine lors de la tenue d'activités spéciales ponctuelles. Un calendrier avec les dates et les lieux de rencontre sera accessible aux jeunes qui désireront rencontrer un intervenant ou profiter des activités offertes.

Publicité

Défiler pour continuer

Après la période de six mois écoulée, les responsables des maisons des jeunes de Matane et des Méchins souhaitent que les efforts de sensibilisation se poursuivent. « C'est pourquoi nous voulons aussi former les bénévoles et les responsables des loisirs dans les villages pour qu'ils puissent, eux aussi, détecter des problématiques chez les jeunes et les référer aux bonnes ressources », précise la directrice du refuge jeunesse méchinois.

Le projet se réalise de façon collaborative entre les maisons des jeunes de Matane et des Méchins, appuyés par la MRC de La Matanie, le fonds d'urgence pour l'appui communautaire du gouvernement fédéral ainsi que les Fondations communautaires du Canada.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média