Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

27 juin 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Les célébrations eucharistiques reprennent à l'église Saint-Rédempteur de Matane

IL EST GRAND LE MYSTÈRE DE LA FOI

Église Saint-Rédempteur

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Le curé Auguste Agaï est heureux à l'idée de reprendre les célébrations eucharistiques en présence des fidèles.

Dès le 4 juillet, les fidèles pourront à nouveau rendre gloire à Dieu en personne alors que l'église Saint-Rédempteur reprendra les messes à raison de cinq fois par semaine.

Maintenant que les lieux de culte ont reçu le feu vert pour la réouverture des églises, les paroissiens pourront recevoir le Christ dans leur cœur dès le samedi 4 juillet à 16 h. Ce sera la toute première célébration eucharistique en présentiel depuis le début de la pandémie. Par la suite, les célébrations auront lieu les mardis, jeudis et samedis à 16 h et les dimanches à 10 h 30.

Toutefois, les messes devront être célébrées devant un maximum de 50 fidèles et le port du masque est obligatoire. « La plupart de nos paroissiens sont des gens âgés de 65 ans et plus et nous voulons les protéger », souligne le curé Auguste Agaï. Il faudra d'ailleurs réserver sa place en appelant du mardi au jeudi au 418 562-0435.

La réouverture des autres églises de la région pastorale de La Matanie se fera aux deux semaines à commencer par Grosses-Roches qui pourra accueillir les paroissiens le 19 juillet à 9 h. La séquence de réouverture des autres églises du territoire reste à déterminer. L'unité pastorale comprend notamment les églises de Saint-René, Sainte-Paule, Saint-Luc, Sainte-Félicité, Grosses-Roches, Les Méchins, Capucins et Saint-Rédempteur.

Pour ce qui est des funérailles, elles peuvent être célébrées dans l'ensemble des églises dès maintenant. « Il sera possible de tenir trois funérailles par jour. Nous réévaluerons la situation par la suite », précise le curé Agaï.

Vivre sa foi en temps de pandémie

Au plus fort de la crise du coronavirus, les enfants du Seigneur ont pu s'abreuver de la bonne parole de l'Évangile en direct sur Facebook. « Nous ne voulions pas laisser tomber nos concitoyens alors nous avions des messes en ligne. Une centaine de personnes prenaient part à ces célébrations et nous avions beaucoup de commentaires positifs », se réjouit le curé.

Au besoin, les fidèles pouvaient obtenir des rencontres avec le curé sur rendez-vous, toujours en respectant la distanciation physique et les mesures de santé publique.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média