Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

27 mai 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Asphaltage de la route Saint-Paulin: des citoyens s'impatientent

VOIRIE LOCALE

Route Saint-Paulin

©Photo Dominique Fortier

L'asphaltage de la route Saint-Paulin pourrait subir des travaux cette année si la subvention est accordée par le ministère des Transports.

Les citoyens de la route Saint-Paulin aux Méchins souhaitent que la route Saint-Paulin soit asphaltée tel qu'annoncé il y a deux ans.

La portion de route à être asphaltée s'étend sur près d'un kilomètre. Les citoyens qui demandent ces travaux se disent incommodés par la poussière laissée par le passage des véhicules. « C'est le chemin utilisé pour se rendre à plusieurs chalets ainsi qu'à la ZEC de Cap-Chat. C'est une route qui est utilisée en saison de chasse. Nous avons hâte que les travaux se réalisent », explique un des citoyens.

L'an dernier, une demande formelle avait été acheminée au ministère des Transports. Après avoir fourni les plans d'ingénierie exigés, la municipalité avait reçu une lettre d'approbation. « Nous étions prêts à effectuer les travaux mais nous avons reçu une nouvelle communication à l'effet que l'enveloppe ministérielle était vide. D'autres municipalité comme Saint-René-de-Matane et Saint-Ulric ont reçu le même genre de lettre », explique le maire des Méchins, Dominique Roy.

Une deuxième demande pour la même portion de route a été faite au ministère des Transports. Le maire ajoute qu'un nouveau plan d'ingénierie a quand même dû être fourni. « Nous en sommes là. Nous tentons d'obtenir des réponses en raison de la Covid-19, les choses n'avancent pas très rapidement. Nous souhaitons obtenir des réponses bientôt si on veut être en mesure de réaliser les travaux cet été. »

Dominique Roy rappelle que le dossier de l'asphaltage de la route Saint-Paulin ne remonte pas à hier. À son arrivée en poste, on en parlait déjà au conseil de ville. « Nous n'avons jamais retrouvé la demande originale. Nous avons donc dû recommencer le processus à zéro », conclut-il, espérant que cette fois-ci sera la bonne.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média