Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

01 avril 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Des policiers de la Sûreté du Québec de la Haute-Gaspésie à nouveau visés par le Bureau des enquêtes indépendantes

INTERVENTION POLICIÈRE

Police Sûreté du Québec manteau

©Photo Archives - L'Avantage Gaspésien

Des policiers du poste de la Sûreté du Québec de la Haute-Gaspésie font l'objet d'une enquête du BEI.

Pour une deuxième fois en moins d'un an, des policiers de la Sûreté du Québec sont sous la loupe du Bureau des enquêtes indépendantes, cette fois-ci pour avoir effectué une intervention sur une homme de 67 ans.

Les événements se sont produits dans la nuit du 28 mars vers 1 h 39 lorsque les policiers de la Sûreté du Québec de la Haute-Gaspésie ont été appelés à intervenir pour une plainte de bruit dans un logement à Sainte-Anne-des-Monts.

À leur arrivée, les policiers étaient face à un homme de 67 ans en état d'ébriété. Selon les premiers renseignements disponibles, les policiers auraient tenté de maîtriser l'homme qui criait seul dans son logement. Lors de l'intervention, l'individu serait tombé et se serait cogné la tête.

L'homme de 67 ans est resté au sol, sans réaction avant d'être transporté d'urgence à l'hôpital où on a découvert de blessures graves à la tête. Il a alors été transféré dans un autre hôpital.

Puisqu'il s'agit d'un événement où un citoyen a été blessé dans le cadre d'une intervention policière, le Bureau des enquêtes indépendantes a été saisi du dossier et tentera de déterminer si les informations obtenues jusqu'à maintenant sont justes.

L'organisme demande d'ailleurs à toute personne qui détient des informations de contacter le Bureau des enquêtes indépendantes en toute confidentialité par le biais de son site web au www.bei.gouv.qc.ca .

Rappelons qu'en mai 2019, une première enquête du Bureau des enquêtes indépendantes à Sainte-Anne-des-Monts avait été ouverte au sujet du travail des policiers dans le dossier de Marie-Eve Mimeault, décédée tragiquement dans un accident de la route alors qu'un jeune homme était au volant, en état d'ébriété.

L'enquête gravite autour des actions des policiers préalablement à l'accident alors que le véhicule du fautif avait déjà intercepté pendant la soirée du drame. Le jeune homme, Maxime Perreault, a été condamné à cinq ans de pénitencier. L'enquête du BEI sur le travail des policiers n'est toujours pas terminée dans ce dossier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média