Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Publireportages

Retour

24 mars 2020

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

La pilule contraceptive peut-elle donner le cancer du col de l'utérus?

La pilule est un des moyens de contraception le plus utilisé par les femmes pour éviter une grossesse non désirée. Or, si le risque de caillots sanguins est multiplié par deux ou par trois sous pilule, tout en restant dans des proportions très basses (on meurt davantage d’un accident de la route), qu’en est-il du risque du cancer du col de l’utérus ?

Le risque de cancer

De nombreuses études se sont penchées sur la question et ont livré des conclusions parfois contradictoires. Selon le Centre international de recherche sur le cancer, les pilules combinées (estrogènes et progestérone) tout comme celles dites micro progestatives favoriseraient l’augmentation du risque de cancer du col de l’utérus mais aussi celui du sein et du foie (1.9% pour une femme de 40 ans). Cependant, il ne faut pas perdre de vue non plus que ce type de contraception protège l’endomètre (corps de l’utérus) et les ovaires du cancer. Enfin, une fois qu’on arrête la pilule, 10 ans après le risque de cancer du col de l’utérus devient équivalent à celui d’une femme qui ne prend pas d’hormones.

Quels autres facteurs de risque pour le cancer du col de l’utérus?

Le papillomavirus, sexuellement transmissible, est un facteur de risque bien plus important que la pilule contraceptive, c’est même le principal facteur de risque. Pour déceler sa présence dans l’organisme, il faut procéder à pap test à Montréal. Il est d’ailleurs très important d’en passer un tous les trois ans à partir de 25 ans. Les femmes victimes du cancer du col de l’utérus sont le plus souvent celles qui oublient de passer cet examen pourtant parfaitement indolore. Or le cancer du col de l’utérus se soigne très bien lorsqu’il est pris au début de son évolution. Dans la plupart des cas, le papillomavirus disparait spontanément, mais parfois non. Outre le cancer du col, il est responsable du cancer de l’anus, de la vulve et du vagin. La meilleure prévention est le vaccin.

Le tabac est toxique à tous les étages et pas seulement pour les poumons. Plusieurs études ont établi un lien entre le tabac et le cancer du col de l’utérus. Une femme qui fume triple le risque de le développer et le tabagisme passif le double.

Enfin des rapports sexuels précoces, des partenaires multiples, l’immunodépression ou les maladies sexuellement transmissibles (chlamydia, herpès simplex de type 2) augmentent les risques. 

 

femme rose

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média