Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Publireportages

Retour

24 mars 2020

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

5 facteurs de risques de l’endométriose

L’endométriose est une maladie qui touche les femmes en âge d’avoir des enfants. L’endomètre, le tissu qui tapisse l’utérus, prolifère sur d’autres organes provoquant alors des lésions, voire des kystes. Il y a plusieurs formes d’endométriose, ce qui en fait une pathologie complexe. Quels sont les facteurs de risques ? Peut-on la soigner ?

grossesse

©Photo: archives - Deposit

1)     L’âge de la procréation

Les femmes en âge de procréer ont davantage de risques de voir apparaître la maladie. La prévalence se situe entre 30 et 40 ans. Puis elle régresse à la ménopause. Il arrive parfois qu’elle apparaisse à l’adolescence mais c’est plus rare.

2)     L’hérédité

Les femmes qui ont des antécédents familiaux d’endométriose sont plus exposées. Le risque augmente si un parent du premier degré en souffre ou en a souffert.

3)     Certaines particularités du cycle menstruel

Les études montrent que les femmes ayant un cycle court, une puberté précoce, une ménopause tardive, des ménorragies (règles abondantes) sont plus à risque.

4)     L’absence d’enfant

La grossesse a un effet protecteur sur l’utérus tout comme l’allaitement prolongé. Les femmes qui n’ont pas d’enfant sont donc plus prédisposées. Néanmoins, l’endométriose est une des principales causes de l’infertilité. En consultant dans une clinique de fertilité, vous pourriez bénéficier d’un programme approprié et multiplier vos chances de tomber enceinte.

5)     Des anomalies génitales

Les femmes victimes de l'endométriose ont parfois une anomalie génitale, soit une sténose (rétrécissement) soit une cloison utérovaginale.

Les symptômes

La difficulté est que la maladie est parfois indolore, ce qui rend le diagnostic plus aléatoire. Mais en général, le symptôme le plus courant est la douleur au bas du ventre de façon permanente ou épisodique. Elle se manifeste lors d’un changement de position, des rapports sexuels, pendant ou avant les règles.

Les différents traitements

Il existe différents traitements de l’endométriose mais ils ne sont pas définitifs. Seule la ménopause permet de la voir régresser notablement, jusqu’à disparaître dans certains cas.

·         Le premier traitement consiste à empêcher la survenue des règles pour éviter la dissémination des tissus de l’endomètre sur les organes. Pour cela, le médecin prescrit un stérilet qui délivre des hormones ou une pilule en continu.

·         Quand ce traitement s’avère insuffisant, une cure de ménopause artificielle est prescrite.

·         La chirurgie est envisagée si la femme souffre toujours malgré les autres traitements et en fonction de son désir d’enfant. Il faut savoir que la grossesse ne guérit pas l’endométriose mais elle la diminue.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média