Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

04 mars 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Des études toujours en cours sur l'avenir de l'édifice René-Tremblay de Matane

BÂTIMENT VIEILLISSANT

Édifice René-Tremblay Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

L'édifice René-Tremblay, érigé en 1974, peine à répondre aux besoins actuels des travailleurs qui l'occupent.

La direction de Services publics et Approvisionnement Canada, l'une des branches du gouvernement fédéral qui occupe une portion de l'édifice, a entamé des études afin de déterminer la meilleure solution pour la poursuite de ses activités dans l'édifice René-Tremblay.

Ce bâtiment érigé dans les années 1970 fait l'objet de plusieurs discussions quant à son avenir autant sur le plan d'éventuelles rénovations sur l'infrastructure en soi que sur l'espace disponible pour permettre la croissance des emplois.

Services publics et Approvisionnement Canada confirme que des études sont actuellement en cours afin de déterminer l'ampleur des travaux nécessaires pour maintenir l'intégrité de l'édifice pour les années à venir. « Un plan de gestion des biens immobiliers a permis d’examiner plusieurs scénarios comme la réfection de l’immeuble actuel ou la construction d’un nouvel immeuble », précise la porte-parole de Services publics et 'Approvisionnement Canada, Lamya Benachour.

Par ailleurs, l'édifice accueille différents secteurs d'activités comme la Direction de l'imagerie et des opérations du Receveur général, l'administration de la paie ainsi que les services des ressources humaines de Services publics et Approvisionnement Canada. Ainsi, l'ensemble des occupants de l'édifice doivent évaluer leurs besoins sur le plan de l'espace nécessaire aux opérations des différents départements. « Lorsque nous les obtiendrons, nous pourrons déterminer la meilleure stratégie pour l’avenir de l’édifice et assurer l’investissement adéquat pour répondre aux besoins en locaux fédéraux à long terme dans la région », conclut la porte-parole.

Kristina Michaud

©Photo Gracieuseté - Pénélope Garon

Kristina Michaud souhaite obtenir davantage de réponses sur les intentions du gouvernement fédéral quant à l'avenir de l'édifice René-Tremblay.

Bien au fait du dossier, la députée d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Kristina Michaud, poursuit les représentations afin d'obtenir des réponses plus précises. « J'ai déjà discuté de la situation avec la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Anita Anand, et j'aurai une rencontre formelle sous peu avec le secrétaire parlementaire Steven MacKinnon ainsi qu'un sous-ministre afin d’avoir un état de la situation. »

La députée bloquiste estime que les employés de Matane attendent depuis suffisamment longtemps et sont en droit d'obtenir des réponses claires. « Le gouvernement ne peut plus tenir ses employés dans l'incertitude et le néant. Il doit nous donner des réponses et ce rapidement, quant à la suite des choses dans ce dossier. »

Il y a un an, le secrétaire parlementaire de la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement du Canada, Steven MacKinnon était de passage à Matane, pour constater l'état de situation à l'édifice René-Tremblay. Ce dernier avait alors précisé que des travaux pourraient commencer d'ici deux ans. Puis en août 2019, l'ex-député d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, affirmait qu'un rapport contenant trois différents scénarios avait été déposé pour analyse par le sous-ministre. C'est ce même rapport que Kristina Michaud aimerait bien consulter.

Quant à la Ville de Matane, le maire Jérôme Landry affirme se tenir informé du dossier. Pour lui, il va de soi que l'expertise est à Matane et doit y rester.

Commentaires

4 mars 2020

Nestor Turcotte

Si on était au gouvernement, on saurait vite ce que le gouvernement veut faire avec ce bâtiment.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média