Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 février 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Le CISSS-Gaspésie demande des modifications à la politique de transport des patients

AJUSTEMENTS DEMANDÉS

Hôpital Des Monts

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Des patients de l'hôpital des Monts doivent régulièrement se déplacer à Rimouski pour y recevoir des traitements.

Le conseil d'administration du CISSS de la Gaspésie demande officiellement au ministère de la Santé et de Services sociaux, des modifications importantes afin de faciliter la vie des patients qui doivent subir des traitements à l'extérieur de leur municipalité.

Depuis plusieurs années, des patients de la Gaspésie doivent se rendre à l'hôpital de Rimouski pour y recevoir des traitements spécialisés ou pour y passer des tests qui ne sont pas disponibles dans les hôpitaux de la région.

Pour le conseil d'administration du CISSS de la Gaspésie, le temps était venu de demander des modifications à cette politique qui date de 1997. « Il y a eu un ajustement en 2012 mais sinon, ça demeure les mêmes critères qu'à l'époque, explique l'adjoint à la direction des services multidisciplinaires, Jean-François Sénéchal. De plus, nous avons reçu plusieurs plaintes de patients et des élus qui souhaitaient des changements. »

Ainsi le CISSS-Gaspésie a adopté une résolution composée de cinq points. On demande tout d'abord l'abolition de la règle selon laquelle certaines aides financières sont seulement disponibles si le patient habite à plus de 200 km de l'hôpital où il doit se rendre pour recevoir des soins. Le CISSS-Gaspésie demande aussi une augmentation du remboursement de transport de 0,13 à 0,26 $ par kilomètre ainsi qu'une hausse de la compensation de 20 à 28 $ pour un accompagnateur.

Un autre ajustement se situe sur le plan des nuits passées à l'extérieur de la région correspondant à une hausse de 75 à 106 $. La dernière mesure demandée est une admission automatique à tous les programmes de remboursement dès qu'un patient doit recevoir des soins à l'extérieur de son réseau local de santé. « On veut que le ministère de la Santé reconnaisse nos réalités géographiques et socioéconomiques ainsi que l'accès limité au transport en commun. Nos demandes vont toutes en ce sens. Nous croyons aussi à l'importance que les patients soient accompagnés par un proche pour les aider à traverser ces périodes plus difficiles. C'est pourquoi nous souhaitons qu'ils soient reconnus et compensés en conséquence », explique Jean-François Sénéchal.

Ce type d'ajustements, s'ils sont acceptés par le ministère de la Santé et des Services sociaux, aiderait notamment des patients de la Haute-Gaspésie qui doivent se déplacer régulièrement à Rimouski avec le hic, que la distance entre les deux villes est tout juste sous le seuil des 200 km.

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média