Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

21 janvier 2020

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Étoile ou planète : quel est cet astre qui illumine Matane à la tombée de la nuit ?

Astronomie et pollution lumineuse à Matane

Matane Vénus

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

La pollution lumineuse à Matane, classée à l’échelon 5 sur une échelle de 1 à 9, permet davantage d’observations nocturnes que dans les grandes métropoles.

Au cours des derniers jours, à la faveur des soirées sans nuages, la tombée de la nuit s’est accompagnée, en direction du couchant, de l'apparition d’un astre particulièrement brillant dans le ciel. Étoile ou planète : à quel corps céleste appartient cette clarté qui a pu attirer le regard de certains promeneurs attentifs ayant délaissé l’écran de leur téléphone pour observer les cieux ? 

Habituée des fins de journée, cette lueur doit son nom à sa brillance et sa visibilité précoce dans le ciel du soir, ayant retenu l’attention des gardiens de troupeaux depuis des temps immémoriaux, en direction de l’ouest. C’est « l’étoile du berger », soit l’astre le plus brillant du ciel après le Soleil et la Lune, un nom qui peut prêter à confusion car il s’agit bien d’une planète. Contrairement aux étoiles, qui, comme le Soleil, génèrent leur propre lumière, les planètes, en effet, ne font que réfléchir cette dernière, ce qui est le cas aussi pour la Lune.

La brillance de « l’étoile du berger », en réalité la planète Vénus, du nom de la déesse romaine de l’amour, serait accentuée par la couche réfléchissante de nuages dans son atmosphère. Elle peut être aussi visible le matin vers l’est, précédant ou suivant de près le Soleil dans sa course. Considérée comme la sœur jumelle de la Terre, d’une superficie presque équivalente, Vénus est la deuxième planète tellurique la plus proche du Soleil, après Mercure et devant la Terre et Mars. Le puissant effet de serre qui s’y trouve produirait des températures de 460°C à sa surface.

Pollution lumineuse             

Si Matane peut bénéficier de cette clarté du ciel, c’est parce que la pollution lumineuse y est moins forte qu’ailleurs. Cette dernière, définie comme la lumière projetée en hauteur par l’éclairage des routes, des commerces, des maisons et des monuments historiques, rendant difficile voire impossible l’observation des étoiles, est calculée de 1 à 9 sur l’échelle de Bortle, du nom d’un astronome américain. Le chiffre 1 correspond à un ciel vierge de tout phénomène lumineux artificiel, comme dans une partie du parc de la Gaspésie, et le chiffre 9, selon le ministère de l’Environnement du Québec, à un ciel où moins de 20 étoiles sont visibles à l’œil nu, comme à Montréal. Matane souffrirait d’une pollution lumineuse de classe 5, soit la même qu’à Gaspé, contre une pollution de classe 7 à Rimouski, selon le site lightpollutionmap.info.

Outre l’impossibilité d’observer les étoiles à l’œil nu, une pollution lumineuse très forte aurait des effets sur les changements d’humeur d’une partie de la population, en raison de la lumière intrusive du dehors pendant la nuit, qui pourrait causer des troubles du sommeil. Les écosystèmes seraient aussi perturbés, comme le rappelle toujours le ministère de l’Environnement, notamment le cycle de vie des plantes mais aussi le comportement des oiseaux, insectes et autres animaux. Enfin, la pollution lumineuse des grandes métropoles illustre aussi souvent un gaspillage d’énergie.

Commentaires

25 janvier 2020

Yolaine Lebrasseur

Nous aussi on la voit à Chandler!

26 janvier 2020

Ginette Carrier

La même quand Floride je crois que c'est un satellite plus près de la terre

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média