Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Finance

Retour

20 janvier 2020

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

PME : 4 bonnes raisons de changer la date d'arrêté de vos comptes

Publireportage : PME

Fniances

©(Photo l'Action - archives) - L'Avantage Gaspésien

L’arrêté des comptes est une obligation légale destinée à clôturer l’exercice comptable. Sa vocation est de présenter une image fixe de la situation financière d’une entreprise. Tous les comptes sont alors soldés avant de passer à un autre exercice. La date communément admise est le 31 décembre, date de la fin de l’année civile. Mais cette date n’est pas toujours judicieuse et en choisir une autre relève d’une véritable stratégie. Quels sont les enjeux de la date d’arrêté des comptes ?

1. L’activité saisonnière

En fonction de l’activité de l’entreprise, le 31 décembre ne correspond pas forcément à la fin de la saison donc clôturer la période d’activité à cette date n’est pas la meilleure idée. Il faudrait en fait se caler sur sa période d’exploitation, par exemple pour une station de ski, plutôt fin mai ! Pour un fabricant de chocolats, ce sera entre janvier et mars, selon la nécessité de reconstituer ses stocks. Et pour le prêt-à-porter, fin janvier, à la fin des soldes quand les stocks sont au plus bas et que du cash est entré en trésorerie.

L’objectif est de montrer des comptes attrayants afin d’obtenir une meilleure cote auprès des banques ou des investisseurs.

2. La reprise d’entreprise

Dans le cadre d’un rachat d’entreprise, le choix de la date de clôture de l’exercice est crucial. L’objectif est de montrer que l’entreprise ne pâtit plus de la mauvaise gestion précédente. Il est donc parfois nécessaire de reculer la clôture des comptes de deux ou trois mois afin de montrer une nette amélioration et séduire les banques et les investisseurs bien sûr.

3. Profiter d’une aubaine fiscale

Il peut être judicieux de changer la date de clôture d’un exercice comptable afin de bénéficier d’une diminution du taux d’imposition par exemple ou même d’une suppression éventuelle de taxe en milieu d’année. Il s’agit alors de bénéficier des nouvelles mesures le plus rapidement possible. En confiant votre tenue de livres à Montréal, vous profiterez des conseils avisés d’un professionnel. Parfois, reculer la date de fin d’exercice de 10 jours peut suffire à obtenir un avantage considérable.

Autre subtilité : déclarer les bonus des actionnaires, mais les payer plus tard, jusqu’à 180 jours après. Pourquoi ? Bénéficier d’un report d’impôts important.

On peut aussi reporter la fin d’un exercice pour éviter de déclarer une perte ou pour éviter l’application d’une nouvelle loi !

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média