Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 janvier 2020

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Disparition d’un pionnier : Saint-Ulric rend hommage à Gaétan Dubé

Décès du fondateur du Marché Dubé de Saint-Ulric

Gaétan Dubé Saint-Ulric

© - L'Avantage Gaspésien

En plus d’avoir marqué sa communauté en fondant le marché qui porte encore son nom, Gaétan Dubé a fait rayonner Saint-Ulric grâce à son talent pour le tir à l’arc.

Les funérailles de Gaétan Dubé, fondateur du Marché Dubé de Saint-Ulric, épicerie familiale emblématique du village, célébrant cette année ses 50 ans d’existence, ont été l’occasion, le samedi 18 janvier, de venir rendre hommage à cette figure appréciée de la communauté, qui a fait rayonner son coin de pays par son sens des affaires et des performances sportives de premier plan.

À voir le cœur du village envahi d’autos samedi matin, l’église remplie jusqu’à l’entrée de la nef et les applaudissements spontanés de l’assemblée, venus ponctuer la célébration après les hommages de la famille, comme autant d’occasions pour les convives de souligner leur attachement à cette personnalité lumineuse, on comprenait à quel point la disparition de Gaétan Dubé, survenue le 10 janvier, à l’âge de 85 ans, était venue ébranler toute une population.

Parmi les nombreux hommages qui se sont multipliés sur Internet, notamment sur la page Facebook du 150e de Saint-Ulric, où des photos d’archive de M. Dubé ont été publiées, une phrase a été reprise en chœur, qui définit bien son inébranlable capacité à voir le verre toujours à moitié plein. Où qu’il se trouve aujourd’hui, des habitants, touchés par ce pouvoir de colorer le quotidien, lui souhaitent, dans les mots de sympathie envoyés à la famille, que « ça n’arrête pas de bien aller ! », pour reprendre une formule qu’il avait érigée en mantra, affichée sur une pancarte installée dans l’épicerie du village.  

Gaétan Dubé Saint-Ulric

Gaétan Dubé a fondé le marché qui porte son nom, toujours actif au coeur de Saint-Ulric, en 1970. Il y exprimait un optimisme à toute épreuve.

« Il était très curieux, s’intéressait beaucoup au monde et se faisait un point d’honneur à satisfaire sa clientèle » - Nataly Dubé

Attentif aux autres               

Selon sa fille Nataly, cette facette était emblématique aussi de sa grande ouverture aux autres. « En 5 minutes à peine, quand il accueillait un nouveau venu au marché, il lui arrivait de tout savoir sur lui. Il était très curieux, s’intéressait beaucoup au monde et se faisait un point d’honneur à satisfaire sa clientèle », a-t-elle confié. Très attaché à ce contact humain, M. Dubé n’a pas manqué une occasion, jusqu’aux dernières années de sa vie, d’accueillir les visiteurs debout au comptoir, un sourire éclatant illuminant son visage, sous des yeux bleus pleins de charme.

C’est ainsi qu’en 2018, il était présent à l’inauguration des nouveaux locaux du marché familial, fondé en 1970 puis géré par son fils Raynald et sa fille Nataly, dont le sens des affaires, un autre héritage paternel, a permis d’assurer la pérennité tout comme l’ancrage en Matanie, où le commerce s’implique aussi dans la confection de repas pour des organismes communautaires. Avant de s’établir au cœur du village, en aménageant le sous-sol de sa maison pour en faire un magasin moderne, Gaétan Dubé avait marqué l’histoire de Saint-Ulric en arpentant le territoire avec son camion-épicerie pour vendre ses produits directement à domicile. De quoi raviver des anecdotes à certains habitants comme ce jour où, débarqué chez des gens qui venaient de vivre un accouchement, il avait permis la pesée du bébé sur sa balance.

Gaétan Dubé Saint-Ulric

©Archives - L'Avantage Gaspésien

Vers ses 80 ans, renouant avec sa passion pour le tir à l'arc, Gaétan Dubé avait puisé dans son sens de la discipline et du perfectionnisme pour remporter trois médailles d'or lors de compétitions provinciales.

Un passionné

Décrit par Nataly comme un touche-à-tout, « un arc dans une main, un bâton de golf dans l’autre, une trompette autour du cou et des pinceaux sur les oreilles », ce pionnier de Saint-Ulric n’a pas seulement marqué la vitalité locale grâce à l’établissement de son florissant commerce, l’une des dernières épiceries de proximité dans les villages de la Matanie, il a aussi fait rayonner son coin de pays, dont il affectionnait les paysages du fleuve et les couleurs automnales, par un perfectionnisme et une discipline à toute épreuve dans ses activités de loisir. Champion québécois de tir à l’arc en 1968, classé 3e lors de championnats canadiens, comme le relate l’historienne Andrée Gendron, M. Dubé remporte trois nouvelles médailles d’or à la fin de sa vie, s’inscrivant chez les séniors à trois compétitions provinciales, en dépit de ses 80 ans.

« Il réussissait tout ce qu’il entreprenait », résume sa fille Nataly, qui se souvient aussi des histoires intarissables qu’il prenait plaisir à raconter, souligne l'éternelle bonne humeur de son père, son avant-gardisme, sa soif des défis et son humilité. En plus de laisser dans le deuil son épouse Jeannine, ses enfants Raynald, Yvan, Nataly et Stéphane, ses neuf petits-enfants, sept arrière-petits-enfants et tout le reste de sa famille, Gaétan Dubé aura prouvé, à travers l’hommage fraternel symbolisé samedi par le remplissage de l’église, à quel point il avait semé l’amour et le respect ailleurs dans la communauté, au point d’en devenir presque une figure centrale, comme un ami, une présence toujours fidèle au poste.

Gaétan Dubé Saint-Ulric

Touche-à-tout, il a fait rayonner Saint-Ulric dans les années 1960 en remportant un championnat provincial de tir à l'arc.

Commentaires

18 janvier 2020

Françoise Gagnon

Comme vous le dites si bien à la fin de votre article, il était devenu un ami pour tout ceux qui l'ont cõtoyé.

18 janvier 2020

Michèle Paquet

On pourrait parler d'un autre de ses nombreux talents : le chant. M. Dubé avait une très belle voix de ténor et il en faisait bénéficier la chorale paroissiale en se joignant à elle, entre autres pour les funérailles et les messes de Noël.

19 janvier 2020

Lise Beaudoin

À la fin des années 90's j'ai eu le privilège de bénéficier de sa bonté et gentillesse; je lui en suis encore reconnaissante. Bon repos Monsieur Dubé.

20 janvier 2020

Guy Taillon

Vos veaux témoignages m’ont aidé à connaître Gaëtan un peu plus. Je l’ai vu au magasin en passant il y a 2 ans et il m’a reconnu après plusieurs années d’absence à St Ulric sauf pour courtes visites en été.. Les hommages démontrent bien sa personnalité inoubliable pour tous ceux qui l’ont connu. Merci Gaëtan et mes sympathies à tous ceux qui l’ont connu,

20 janvier 2020

Jean-Roch Bouchard

Oui,un grand hommre,à 8 ans,il essayait de me montrer à tirer à l'arc en compagnie de son fils Raynald.

21 janvier 2020

Yves Paquet

Gaëtan était un être exceptionnel. Il avait toujours le sourire et surtout il savait se faire aimer des gens. Je me souviens d' un jour ou je suis arrivé à l' épicerie et ça devait faire pas loin de 30 ans qu' on s' était vus. Il m' a tout de suite reconnu et est venu me parler pour prendre de mes nouvelles. C' était ça Gaëtan Dubé, un être accueillant proche du monde. Bon repos Monsieur Dubé!

21 janvier 2020

Denis Gagné

M.Gaétan Dubé était un homme joviale et toujours un beau sourire malgré ces petits bobos sa n'arrête pas de bien allé, j'en garde un bon souvenir.Repose en paix.

22 janvier 2020

Denis Fortin céline Legault

Toutes nos condoléances, j’espère qu’avec le temps tous les bon souvenirs vous réconforteront. c’était toujours un plaisir de discuter avec M.Dubé, toujours le sourire pour nous accueillir.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média