Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 janvier 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

L'aide des élus de Cap-Chat est sollicitée pour le projet de coopérative alimentaire

COOPÉRATIVE D'ALIMENTATION À CAP-CHAT

Fruits et légumes

©Photo Archives - L'Avantage Gaspésien

Il n'existe plus d'épicerie à Cap-Chat depuis la fermture du marché d'alimentation Roland Pelletier et fils.

Malgré toutes les bonnes intentions du monde, le comité provisoire formé pour lancer une coopérative d'alimentation à Cap-Chat n'a pas encore réussi à faire cheminer le projet aussi loin que désiré à ce jour.

Au cours des derniers mois, les membres du comité ont évalué différents scénarios pour réaliser le projet dont le premier objectif était de trouver un local pour y implanter ladite coopérative. « Malgré nos multiples efforts dans derniers mois, nous ne sommes pas parvenus à trouver un bâtiment ou un terrain adéquat qui répondait à tous nos critères », explique Ariane Sansoucy-Brouillette.

Les obstacles rencontrés se situent en matière de coûts d'acquisition d'un bâtiment ou d'un terrain, de zonage, de stationnement et d'accessibilité. Quant à la possibilité de relancer une coopérative d'alimentation à même l'ancienne épicerie Roland Pelletier, le comité estime que les coûts associés sont trop élevés. « Considérant que des travaux structurels majeurs sont à prévoir et que la mise aux normes des équipements et des aménagements en place sont trop importants, il n'est pas envisageable pour nous de choisir cet endroit. »

Au départ, le comité souhaitait que la Ville puisse participer au projet en proposant un local où la coopérative serait locataire puisque l'idée de faire porter le poids d'une hypothèque sur les épaules de quelques personnes peut être lourd et risqué.

Ainsi, après plusieurs mois de démarches, le comité tend officiellement une perche à la municipalité de Cap-Chat afin qu'elle mandate un ou des conseillers qui pourraient les accompagner dans la création légale d'une entité, la recherche d'un lieu en plus d'apporter une expertise entrepreneuriale.

Une demande a d'ailleurs été faite en ce sens lors du dernier conseil municipal de Cap-Chat qui s'est tenu mercredi soir dernier. « L'implication de la ville dans ce projet est devenue pour nous un incontournable pour la poursuite de ce projet. Nous attendons avec impatience une réponse », conclut Ariane Sansoucy-Brouillette.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média