Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

19 décembre 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Nouvelle valse de navires et d’imprévus : un mois de janvier décisif pour la STQ

Traverse Matane–Godbout–Baie-Comeau

Saaremaa I

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Advenant des conditions météorologiques favorables, le Saaremaa effectuera des traversées durant les Fêtes, avant des travaux prévus en janvier, exigés par Transports Canada.

Entre la nécessité d’effectuer des travaux sur les moteurs du F.-A.-Gauthier, le retrait temporaire du Saaremaa exigé par Transports Canada et la venue du CTMA Vacancier en renfort au mois de janvier, la Société des traversiers du Québec (STQ) va devoir jongler avec un calendrier serré au début de l’année 2020.

Le voyage retour du F.-A.-Gauthier vers Matane le vendredi 13 décembre dernier n’aura décidément pas porté chance à la STQ, qui a constaté, au cours de ce transit, un bon fonctionnement des propulseurs, entièrement réparés, mais des problèmes sur les deux moteurs du navire. « Ce qui m’écœure littéralement, comme l’ensemble de mes équipes, c’est que le F.-A.-Gauthier ne soit pas encore en service. Je n’y croyais vraiment pas. Samedi matin, le moral était à terre », a confié le PDG de la STQ, Stéphane Lafaut, en assurant que les essais effectués en mer à l’automne avaient pourtant été jugés concluants.

Afin de régler cette nouvelle problématique s’abattant sur le traversier, hors service depuis un an, M. Lafaut a expliqué que des équipes européennes de General Electric, à l’origine de la fabrication de ces moteurs, avaient été appelées au Québec pour jouer le rôle de maîtres d’œuvre de leur démontage, du diagnostic de la contre-performance constatée le 13 décembre, puis de leur remontage, après l’établissement d’un protocole de réparations, le tout financé par la STQ. Cette nouvelle paralysie du F.-A.-Gauthier, d’une durée indéterminée à l’heure actuelle, a généré une nouvelle valse de traversiers, prévue en janvier. Pour la période des Fêtes, des départs aériens supplémentaires ont été annoncés.

F.-A.-Gauthier

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

De nouveaux problèmes sont apparus sur le F.-A.-Gauthier durant son retour à Matane, cette fois-ci au niveau des moteurs.

Le CTMA Vacancier en renfort             

Dans le but de le mettre en service avant les vacances de la construction 2019, les travaux d’opérationnalisation effectués sur le Saaremaa au printemps dernier, après sa traversée de l’Atlantique, avaient été raccourcis au maximum, Transports Canada ayant autorisé à la société d’État de réaliser les dernières mises aux normes d’ici au 31 décembre. En bénéficiant d’un nouveau délai, repoussé au 31 janvier 2020, la STQ est parvenue à laisser le Saaremaa en service pour le temps des Fêtes, advenant des conditions météorologiques favorables.

Après le 6 janvier, alors que le navire de relève, acquis pour 40 M$ au printemps, devra subir ces travaux indispensables pour avoir l’autorisation de naviguer, la traverse de Matane pourra compter sur le renfort du CTMA Vacancier, jusqu’au 20 janvier. Le PDG de la STQ a assuré aussi qu’une relève aérienne serait maintenue en janvier de manière continue jusqu’au retour du F.-A-Gauthier. Il a expliqué que davantage de précisions sur le calendrier seraient fournies après les Fêtes, l’enjeu étant de trouver un navire fonctionnel à partir du 20 janvier, au cas où les travaux sur le Saaremaa, concernant notamment le système de protection contre les incendies, ne se soient pas terminés.

Stéphane Lafaut PDG de la STQ

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Stéphane Lafaut, PDG de la Société des traversiers du Québec.

L’année dernière, le limogeage du prédécesseur de M. Lafaut aux commandes de la STQ, François Bertrand, avait été annoncé par le ministre des Transports François Bonnardel le 31 janvier, en raison des déboires accumulés par la société depuis l’arrêt du F.-A.-Gauthier. Pour sa part, le PDG actuel s’est dit soutenu par le gouvernement dans son travail. La venue du ministre à Matane, déchargeant tout ce dossier sur les épaules de la STQ, a été réclamée à plusieurs reprises par des élus de l’Est-du-Québec, dont le député Pascal Bérubé.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média