Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 décembre 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Cap-Chat signe une nouvelle convention collective avec ses employés municipaux

NÉGOCIATIONS

Convention collective

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

La table de négociations était composée de Léo Houde, Marc Fournier, le directeur général Yves Roy, Marie Gratton et le conseiller municipal, Jean-Marc Lemieux.

Cap-Chat s'est enfin entendue avec ses employés municipaux, ce qui a mené à la signature d'une nouvelle convention collective.

Les négociations entre les employés municipaux affiliés à la Fédération des employées et employés de services publics - CSN et la municipalité de Cap-Chat ont finalement mené à la signature d'une nouvelle entente valide jusqu'en 2022.

Dans cette nouvelle convention collective, les employés ont droit à une augmentation de salaire de l'ordre de 2,25 % pour les trois premières années, incluant l'année 2018 de façon rétroactive, et de 2,5 % pour les années 2021 et 2022. L'entente permet aussi la transformation de trois postes temporaires en postes à temps plein.

Pour la mairesse, Marie Gratton, le renouvellement de cette convention collective a été l'occasion d'ajuster certaines pratiques en vigueur et de préciser d'autres points. « Par exemple, tous les employés avaient droit de réaménager leur horaire afin d'avoir congé le vendredi après-midi sauf les secrétaires. Nous avons uniformisé tout ça. Nous avons également profité de l'occasion pour préciser certains termes inclus dans la convention et préciser certains points pour éviter d'éventuels litiges. On retrouvait notamment le terme "quart de nuit" sans préciser de quelle heure à quelle heure il s'agissait. Maintenant, c'est clair pour tout le monde. »

De leur côté les employés semblent satisfaits de cette nouvelle convention. Le président du syndicat, Léo Houde, a affirmé être satisfait d'avoir réglé le dossier. « Ce sont des négociations alors il y a eu des concessions de faites des deux côtés. Ce fût long mais maintenant, c'est fait », a-t-il conclu.

Commentaires

15 décembre 2019

Jean-Guy St-Pierre

C’est correct que les employé(e)s soient payé(e)s avec indexation et aient des conditions de travail adéquates. J’avais prédit une augmentation de cet ordre de la part du négociateur en chef (Jean-Marc Lemieux, qui s’est attribué une légère augmentation de près de 40%!!! en début de mandat et qui a augmenté également le personnel cadre d’un pourcentage largement supérieur à 5%), je n’aurais jamais pensé qu’il m’obligerait à payer pour trois postes temporaires convertis en postes à temps plein. Pourquoi l’autorisation de signer cette entente a-t-elle été obtenue (en catimini) dans une assemblée extraordinaire le 27 novembre à 19h00 avec ce seul item, avec seulement 4 (quatre) membres du conseil (Jean-Marc Lemieux, Jacinthe Côté, Rénald Roy, Louis-Seize Sergerie). Si c’est légal que le négociateur en chef (Lemieux) vote sur cette résolution, cela ne me semble pas très démocratique pour les membres du conseil absents. J’ai souvent rappelé au conseil de tenir compte de notre capacité à payer car beaucoup d’entre nous n’auront pas d’augmentation ou d’indexation à chaque année (comme Jean-Marc Lemieux dont le salaire de conseiller sera indexé au début de janvier d’au moins 2%) et je leur ai souvent rappelé qu’on a une population de moins de 2 400 personnes avec un nombre de payeurs de taxes qui est bien en deçà des 1 800 payeurs. Il est vrai qu’on vient de un peu d’argent en congédiant à temps plein deux pompiers payés à temps partiel (plus la pompière Josée).

16 décembre 2019

francois Castro

C'est quand même une hausse en haut de l'inflation pour chacune des 5 années. Est-ce que les finances de Cap-Chat peuvent se le permettre?

20 décembre 2019

francois Castro

Des augmentations bien au dessus de l'inflation, est-ce que les citoyens peuvent se le permettre dans un ville aussi dévitalisé?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média