Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Personnalités inspirantes

Retour

13 décembre 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Une résidente engagée de Grosses-Roches honorée par le gouvernement

Bénévole en faveur des aînés

Pâquerette Coulombe

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Pâquerette Coulombe a été honorée à l'automne 2019 pour son implication bénévole par la Table de concertation des personnes aînées du Bas-Saint-Laurent et la ministre des Aînés Marguerite Blais.

Après avoir reçu un certificat de reconnaissance de la Table de concertation des personnes aînées du Bas-Saint-Laurent le 25 octobre, la résidente de Grosses-Roches Pâquerette Coulombe a eu l’honneur, à Québec, de se voir remettre, des mains de la ministre Marguerite Blais, le 6 novembre, un Prix Hommage Aînés.

Récompensant des « actions quotidiennes guidées par des valeurs telles que l’altruisme et la solidarité », ce prix est remis à 18 bénévoles, représentant chacune des régions administratives de la province, pour souligner leurs actions exceptionnelles en faveur des aînés. « Sa détermination, son énergie positive et son engagement sont exemplaires », a résumé la Table de concertation du Bas-Saint-Laurent, en choisissant Mme Coulombe pour représenter la région à Québec. « Forte de ses nombreuses qualités et de son esprit d’initiative hors pair, Mme Coulombe a à cœur de renforcer le tissu social de sa communauté, particulièrement auprès des personnes plus vulnérables », est-il précisé dans le portrait qui lui a été dédié.

« J’ai de la misère à penser que c’est moi qui ai été choisie pour représenter le Bas-Saint-Laurent. C’est tout un honneur ! C’est difficile de s’imaginer qu’on puisse être récompensée pour du bénévolat. J’ai du mal à comprendre. Beaucoup de personnes aînées sont seules et ont besoin d’aide. C’est dans mon caractère de leur venir en aide. J’aime ça. Un jour, c’est peut-être moi qui vais avoir besoin de soutien », a réagi Mme Coulombe, native de Saint-Jean-de-Cherbourg, revenue s’établir à Grosses-Roches en 1996, après avoir passé 35 ans à Québec.  

Pâquerette Coulombe

© - L'Avantage Gaspésien

Pâquerette Coulombe s'est notamment impliquée en faveur des aînés de la région à travers une mobilisation sur plusieurs fronts.

Engagée sur tous les fronts

Impliquée au Centre d’action bénévole comme ressource à la clinique d’impôt, bénévole au service d’accompagnement et dans la popote roulante Les P’tits Givrés, Pâquerette Coulombe a œuvré aussi pour la fabrique de la paroisse, pour la Société d’histoire et de généalogie, pour la politique locale, à titre de conseillère municipale de 2003 à 2009 puis de 2013 à 2017, pour la Table en loisir de la Matanie, la Table de concertation en développement rural, la Collectivité 733, réunissant les villages de Saint-Adelme, Saint-Jean-de-Cherbourg, Grosses-Roches et Sainte-Félicité. Elle s’est occupée du journal L’œil ouvert de 2015 à 2017, a manqué de justesse d’accéder au poste de mairesse il y a deux ans et siège depuis au sein du comité de développement du village, où elle fourmille d’idées pour enrichir le Café du Havre.

Son engagement le plus soutenu en faveur des aînés a eu lieu au cours du mandat d’André Morin, alors qu’elle s’est occupée de l’élaboration d’un plan d’action lié à la démarche Municipalité amie des aînés. Dans ce cadre, grâce à une contribution fédérale de 8 000 $ du programme Nouveaux horizons pour les aînés, elle s’est chargée du Forum d’action sociale des aînés de Grosses-Roches, ayant remporté en 2017 le prix du Carrefour action municipale et famille du Québec.

Pendant un an, de 2016 à 2017, le projet a consisté à briser l’isolement des aînés à travers l’organisation d’une foule d’activités variées : des ateliers-conférences sur des thématiques comme la nutrition, la maladie d’Alzheimer, le diabète, l’activité physique et la méditation ou encore des sorties au marché public, au théâtre, au vignoble, au cinéma, des visites de jardins et autres repas communautaires ayant permis de constater la situation de vulnérabilité de certaines personnes et d’y remédier à travers des activités d’entraide et de soutien.

Pâquerette Coulombe

©Gracieuseté

De gauche à droite, Pâquerette Coulombe, la ministre Marguerite Blais et Louis Blanchette.

Une implication reconnue

« Elle offre un soutien de terrain en lien avec les besoins des aînés vulnérables de sa communauté. Elle a su mettre en place un lien de confiance directe avec eux et devenir une personne ressource inestimable. Elle offre de son temps pour l’amélioration de la qualité de vie des aînés, pour le développement de sa communauté, créer des réseaux d’entraide entre voisins, briser l’isolement et soutenir les personnes vulnérables. L’ouverture d’esprit et l’empathie dont elle fait preuve sont tout à fait exceptionnelles. Elle est disponible en tout temps pour aider. Elle incarne par ses actions les valeurs de solidarité et d’entraide », ont mentionné dans le formulaire de mise en candidature Kathleen Bouffard et Vanessa Caron, de la MRC, que Mme Coulombe remercie chaleureusement pour leur soutien. « Quand mes enfants me demandent de revenir à Québec, je leur réponds que je suis chez moi ici. Le village est tellement beau. Il y a encore bien des façons de l’embellir. Je ne cesserai pas de m’impliquer ! ».

Commentaires

16 décembre 2019

Johanne

Super bravo pour toute votre implication! Très mérité , vous pouvez être fière . . Vous permettez de faire des heureux de part vos beaux projets .

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média