Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 décembre 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Pascal Bérubé souhaite que son mandat de chef parlementaire du PQ se termine en juin

Député de Matane-Matapédia

Pascal Bérubé

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Le député de Matane-Matapédia et chef parlementaire intérimaire du Parti québécois a effectué son bilan de session parlementaire le 13 décembre.

À l’occasion d’une rencontre avec les médias effectuée dans ses bureaux de Matane le 13 décembre, le député Pascal Bérubé, au moment d’évoquer le bilan de la dernière session parlementaire, a annoncé qu’il souhaitait quitter idéalement ses fonctions de chef intérimaire du Parti québécois avant la Fête nationale 2020.  

« C’est l’indication que j’ai donnée à l’exécutif national du parti. J’occupe avec beaucoup de plaisir mes fonctions de chef parlementaire mais je ne souhaite pas rester à ce poste de manière permanente et j’aimerais regagner pleinement mes fonctions d’ici à la fin juin 2020. Mon titre le plus prestigieux et important demeure celui de député de Matane-Matapédia », a proclamé l’élu, en ajoutant que les détails de la prochaine élection pour la chefferie du PQ seraient annoncés au début du mois de février. Le député a évoqué notamment avoir hâte de retrouver une liberté de mouvement plus complète pour sillonner le comté. Il a remercié ses pairs à l’Assemblée nationale pour l’obtention du titre de parlementaire masculin de l’année et de la meilleure éloquence, reçus lors d’un sondage mené par La Presse au cours des dernières semaines.  

« L’automne des erreurs »             

Le député de Matane-Matapédia a pris pour exemple le recul du gouvernement caquiste en novembre sur le projet de réforme du Programme de l’expérience québécoise, dont les impacts sur le cégep et l’économie matanaise avaient mené à une levée majeure de boucliers, pour expliquer avoir tenté de corriger des « erreurs » de la CAQ au cours de la dernière session, en y apportant de l’humanisme. L’élu se réjouit par ailleurs d’une annonce imminente dans le domaine des CPE qui pourrait survenir avant les Fêtes au sujet de 80 nouvelles places créées à Matane. Il salue aussi la confirmation du maintien en poste, à l’hôpital de Matane, de la cardiologue Valérie Gaudreault et s’engage à poursuivre sa bataille en 2020 dans les dossiers de l’hémodialyse et des paramédics.

Sur le plan économique, Pascal Bérubé souhaiterait tenter de réunir après les Fêtes le nouveau préfet de la Matanie, Andrew Turcotte, la nouvelle députée fédérale et d’autres acteurs majeurs de la région pour définir un plan d’action à ce sujet. Son souhait demeure la création d’un fonds spécifique pour soutenir la revitalisation du comté. Sur le plan de la traverse MataneCôte-Nord, selon lui le « dossier noir de 2019 », il réitère sa demande de poursuite du chantier naval italien à l’origine du F.-A.-Gauthier ainsi que le dédommagement conséquent des entreprises et usagers affectés par ces problèmes à répétition de transport fluvial. Il veut travailler aussi à l’élaboration d’un nouveau protocole d’entente au sujet de la desserte aérienne.     

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média