Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 décembre 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Budget 2020 de Matane : projets majeurs mais hausse de taxes moins forte qu’en 2019

Prévisions budgétaires de la Ville de Matane pour 2020

Jérôme Landry

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Le maire de Matane, Jérôme Landry, a présenté les prévisions budgétaires pour 2020 le 10 décembre à la population.

La présentation des prévisions budgétaires 2020 par la Ville de Matane, le mardi 10 décembre, a permis aux élus de montrer une ambition toujours aussi forte au niveau des investissements prévus dans des infrastructures majeures tandis que l’augmentation du compte de taxes a été maintenue à des niveaux plus faibles que l’an dernier.

Alors que l’augmentation moyenne du compte de taxes était de 3,2 % à Matane l’année dernière, dans les prévisions budgétaires 2020 présentées par la Ville, pour une résidence unifamiliale moyenne de 150 000 $, elle sera de 2,2 % sur l’ensemble du territoire matanais, incluant la taxe spéciale d’investissements pour les infrastructures, passant de 0,015 $/100 $ d’évaluation à 0,02 $/100 $ d’évaluation. Autrement dit, pour ce type de résidence, les taxes foncières seront augmentées de 42,2 $ (+2,1 %), auxquels viendront s’ajouter, pour le secteur urbain de Matane, 16,61 $ de plus par rapport à l’année dernière au niveau de la tarification des services d’aqueduc et d’égout, correspondant à une hausse moyenne de 2,2 % du compte de taxes.

Parallèlement à cette augmentation, entre les mois d’octobre 2018 et 2019, la variation de l’indice général des prix à la consommation au Québec était de 2,3 %. À noter que cette augmentation moyenne de 58,81 $ de la charge fiscale résidentielle varie selon les secteurs de la ville. Aux 42,2 $ d’augmentation pour une résidence unifamiliale de 150 000 $ s’ajoutent ainsi les 2,26 $ de variation de la tarification pour le secteur de Saint-Jérôme, 16,74 $ pour celui de Petit-Matane et 17 $ pour le secteur de Saint-Luc. Si les tarifs d’eau et d’égout augmenteront respectivement de 3 $ et 9 $, la Ville a maintenu aux mêmes prix ceux liés au ramonage et aux matières résiduelles.

Un nouveau rôle d’évaluation foncière

Selon le nouveau rôle d’évaluation foncière triennal, la richesse foncière uniformisée de Matane passe de 1,18 Md $ à 1,14 Md $, soit une diminution de 3,2 %. La valeur pour la catégorie résidentielle diminue de 5,5 %. Les immeubles agricoles et les résidences de 6 logements et plus ont vu pour leur part leur valeur augmenter de 19,4 et 6,6 %. La valeur moyenne d’une résidence à Matane est de 149 844 $. « Cela veut dire qu’on a un bon indice d’accès à la propriété à Matane, d’autant plus que les taux d’intérêt sont très bas en ce moment, ce qui peut aussi jouer sur l’attractivité de nouvelles familles », a réagi le maire de Matane, Jérôme Landry.

De son côté, la taxation sur les immeubles résidentiels de six logements et plus augmentera de 7,3 % par rapport à 2019. Celle sur les terrains vagues desservis sera augmentée de 13,5 %. La taxe sur les industries connaîtra une variation de +2,4 %. Quant à la taxation dans le domaine agricole, elle connaîtra une diminution de 13,6 %. De 2012 à 2020, la Ville a voulu rappeler que le taux de taxe foncière avait connu une augmentation de 9 % dans le domaine industriel, de 49 % au niveau des terrains vacants desservis, 3 % du côté des immeubles de six logements et plus et de 8 % pour le secteur résidentiel. Dans le domaine commercial, la variation a été de -2 %.

Un budget en hausse de 6 %               

Pour une population estimée à 14 224 habitants, contre 13 939 l’année passée, le budget connaît une augmentation de 6 %, passant de 31,7 à 33,7 M$. Après avoir fait passer le ratio de la dette de la Ville de 144 % des revenus en 2011 à environ 100 % en 2018, les élus ont décidé de profiter de taux d’intérêt favorables pour augmenter les investissements au cours des prochaines années, afin de lutter contre le contexte de population vieillissante et de pénurie de main-d’œuvre pour miser sur l’augmentation de l’attractivité matanaise grâce à de nouvelles infrastructures majeures. La valeur totale de la dette, de 34 M$ en 2019, devrait ainsi repartir à la hausse en raison de ces projets. Autour de 20 % des dépenses annuelles seront consacrées à son remboursement.

Deux projets majeurs sont mentionnés dans le programme triennal d’immobilisations, la réfection de l’aéroport de Matane et la construction de la piscine, qui seront chacune étalées sur 2020 et 2021. En tout, Matane prévoit d’investir 26,5 M$ dans différents projets d’infrastructures en 2020, en partie subventionnés. En plus des deux projets majeurs précédents, la réfection des rues McKinnon et Fournier est aussi prévue, tout comme la fermeture définitive de la cellule n°1 du lieu d’enfouissement technique, les plans et devis pour la plateforme de compostage ainsi que les travaux pour une nouvelle phase de pistes cyclables et l'amélioration de parcs.

Commentaires

11 décembre 2019

Monique Fournier

Budget que je juge raisonnable considérant les temps difficiles que nous vivons partout au Québec. Les projets prévus aéroport, piscine, site d'enfouissement et plateforme de compostage sont des projets nécessaires et prioritaires. Bravo à l'équipe du budget car ce n'est pas facile de trancher lorsqu'on voudrait faire encore plus...

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média