Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

04 décembre 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

La popote roulante bientôt de retour à Sainte-Anne-des-Monts et Mont-Louis

LIVRAISON DE PLATS À DOMICILE

Popote roulante

©Photo Gracieuseté - Pixabay

La popote roulante fera bientôt un retour à Sainte-Anne-des-Monts et Mont-Louis.

Le Centre d'action bénévole des Chic-Chocs (CAB) travaille actuellement à remettre sur pied, le service de popote roulante dans les municipalités de Sainte-Anne-des-Monts et Saint-Maxime-du-Mont-Louis.

La popote roulante était absente depuis déjà quelques années. Il s'agissait d'une volonté du Centre d'action bénévole de ramener ce service en raison des nombreuses demandes citoyennes. « La population est de plus en plus vieillissante et le besoin se faisait sentir. Étant déjà disponible à Cap-Chat, nous avons entrepris de réintroduire la popote à Sainte-Anne-des-Monts et Mont-Louis », explique la chargée de projet au CAB, Isabelle Bouchard.

Le service de popote roulante s'adresse d'abord aux aînés ainsi qu'aux gens en perte d'autonomie et à leurs proches. « Pour débuter, on s'attend à au moins une vingtaine de clients mais avec la collaboration du réseau de la santé, on pourrait voir ce chiffre augmenter rapidement. Au fond, tout aîné en situation de vulnérabilité peut faire appel à nos services », ajoute Isabelle Bouchard.

Pour relancer la popote roulante, le CAB est à la recherche d'une trentaine de bénévoles pour cuisiner mais également pour la livraison. Isabelle Bouchard précise toutefois qu'il n'est pas nécessaire d'être un cordon bleu pour offrir de son temps en cuisine. « Il y a des tâches plus simples à effectuer comme la coupe d'aliments par exemple. » Les bénévoles n'ont rien à fournir outre leur temps. Les gens qui désirent effectuer la livraison doivent posséder une voiture mais le CAB rembourse une partie des frais associés.

L'engagement représente un quart de travail d'environ six heures, une fois par semaine, de 7 h à 13 h pour les bénévoles qui mettront la main à la pâte dans la cuisine. Le service pourrait être lancé dès cet hiver, aussitôt que les bénévoles seront trouvés et formés. Pour Isabelle Bouchard, le sentiment d'engagement auprès de sa communauté n'est pas à négliger. « C'est agréable de faire du bénévolat. Ça apporte plein de belles choses. On fait du don de soi en aidant les autres. »

Les gens intéressés à investir du temps pour la relance du service peuvent appeler Isabelle Bouchard au Centre d'action bénévole des Chic-Chocs au 418 763-7038, poste 106.

Commentaires

4 décembre 2019

Jean Claude Daraiche

Je voudrais être un client pour les petits plats. Merci

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média