Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

30 novembre 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Les négociations se poursuivent pour un rachat d'Orbite

USINE D'ALUMINE DE HAUTE PURETÉ

Orbite

©Photo Louis Laflamme - L'Avantage Gaspésien

Orbite a obtenu un nouveau sursis de la part de la Cour supérieure du Québec.

La Cour supérieure du Québec a accordé un délai supplémentaire à l'entreprise Orbite afin que des négociations se poursuivent avec un acheteur potentiel.

Actuellement, l'entreprise qui possède une usine à Cap-Chat est sous la supervision d'un contrôleur de la firme PriceWaterhouse Coopers. Or, selon cette dernière, un acheteur potentiellement viable aurait manifesté un intérêt pour reprendre les actifs d'Orbite.

Il y a quelques semaines, PriceWaterhouse Coopers avait confirmé que trois groupes s'étaient montrés intéressés à l'entreprise mais qu'un seul démontrait un potentiel sérieux en raison de sa situation financière. Considérant qu'une vente des actifs à un repreneur éventuel minimiserait les pertes, ce scénario est privilégié plutôt que de procéder au démantèlement et à une vente aux enchères.

C'est pour cette raison que le contrôleur a demandé et obtenu un délai supplémentaire de la Cour supérieure pour poursuivre les discussions avec cet acheteur potentiel.

Entretemps, l'usine fonctionne avec un minimum d'employés afin d'assurer l'entretien et la sécurité des équipement et des lieux. La majorité des travailleurs a déjà été mise à pied, tout comme le directeur général de l'entreprise Glenn Kelly. Le conseil d'administration a aussi remis sa démission.

Du côté du ministre de l'Économie, Pierre Fitzgibbon, la porte est toujours ouverte à un éventuel soutien gouvernemental advenant que l'offre de reprise d'un acheteur sérieux se concrétise.

 

Commentaires

3 décembre 2019

jean paul cormier

Une nouvelle plus que satisfaisante et peut-être rassurante. Je ne connais pas les principes qui sous-tendent la réappropriation d'Orbite par un repreneur n'y les obligations à prendre en compte les sommes d'argents investis par nous tous et toutes

3 décembre 2019

Guenther Quellmalz

I hope that the minister gets involved with new investment funds as in principle the invention is sound with the only exception to modify mechanic. If not the minister abandons all the individual investors who put up their hard earned money and Quebec loses the taxpayers contribution as well. Further Quebec loses the glory of having invented a clean tach invention that would be a jewel in the annals of Quebec’s industrial evolution. S o much to gain with relatively little more investments.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média